· HRI MAG

Recruter, attirer, retenir : Les 10 tendances à adopter en marketing RH

Image issue de l'article original
Image issue de l'article original
Les 4 et 5 novembre, la Fondation Mérici collégial privé tenait un important colloque sous le thème « Tourisme, hôtellerie et restauration : Partageons des solutions innovantes pour valoriser ces professions. » L’événement donnait l’opportunité aux gestionnaires et autres intervenants du milieu de discuter de solutions concrètes à apporter aux problématiques rencontrées dans ces secteurs d’activité, particulièrement en ce qui a trait au recrutement et à la rétention de la main-d’œuvre.
 
Dans le cadre de ce colloque, Patrick Lespérance, directeur de comptes et développement des affaires au sein de l’agence spécialisée en marketing RH Sept24, a dévoilé les 10 grandes tendances en la matière afin de recruter, d’attirer et de retenir les « bons talents » au sein de son entreprise :
 
1. Établir solidement sa proposition valeur employé (PVE)
 
Cette première tendance s’avère de toute évidence incontournable en 2019. Il s’agit de savoir ce qui, en tant qu’employeur, vous distingue des autres et de saisir ce que les employés apprécient le plus dans le fait de travailler dans l’organisation. Pour Patrick Lespérance, ce ne sont ni l’équipe de direction ni les agences qui peuvent effectuer ce travail, mais bien les employés. « II faut trouver la façon de les mobiliser. Prenons l’exemple de l’iceberg : la partie immergée représente la mobilisation des employés et l’autre partie renvoie au recrutement. Lorsqu’on est en mesure de mobiliser les employés à la base et d’attirer les bons candidats, le recrutement se fait beaucoup plus aisément car il se produit une symbiose entre les deux. »
 
2. S’inspirer des approches marketing en RH
 
Le gestionnaire a tout intérêt à s’inspirer des bonnes pratiques afin de développer sa marque employeur. Il s’avère important d’aller chercher le côté rationnel du personnel, mais également d’aller sonder leur cœur. « Comment les employés voient-ils votre entreprise ? Comment vivent-ils leur expérience-employé et leur quotidien ? » À partir de cette collecte d’information, l’employeur obtient sa PVE et est en mesure de déployer une approche verticale permettant le développement d’un concept viable. « N’importe qui peut créer une marque employeur, mais pour qu’elle se développe, il faut la faire vivre à l’intérieur de l’organisation. Il est important de trouver ce qui est déterminant pour les employés afin de mieux les comprendre et de parler le même langage. » Voici les cinq momentum de la marque employeur : séduction, recrutement, expérience-candidat (« l’effet wow »), expérience-employé, ambassadeurs.
 
3. À bas les silos : RH + communication interne + marketing font équipe plus que jamais !
 
Tous les employés doivent travailler ensemble en collaboration avec la haute direction. L’interconnexion entre les départements s’avère cruciale. « Le travail au niveau de la marque employeur se fait maintenant en équipe puisqu’il n’est plus réservé à l’acquisition de talents. À l’avenir, la majorité des entreprises auront une personne dédiée à la marque employeur et à l’expérience-employé. Par ailleurs, on doit absolument s’attaquer aux communications à l’interne afin de bien transmettre l’information et que celle-ci prenne sens auprès des employés. »
 
4. La fin des valeurs qui n’ont plus de valeur
 
Quelles sont les valeurs de votre entreprise ? Celles-ci représentent les piliers d’une organisation et ce ne sont plus que de simples mots. « Les valeurs permettent à une organisation de se démarquer, note Patrick Lespérance. C’est également essentiel que les valeurs véhiculées se ressentent et qu’elles fassent partie intégrante de l’identité de l’entreprise, mais il faut que les mots sur lesquels on s’appuie trouvent une résonance chez les employés. » Il ne faut pas hésiter à les actualiser au besoin.
 
Lire la suite sur HRIMAG