· Portrait

Découvrez Lucie Champagne, présidente de Champagne Événements

C’est avec beaucoup de plaisir que je me suis entretenue avec Lucie Champagne, présidente de Champagne Événements. Je vous invite à découvrir cette femme dynamique et passionnée.

Lucie, explique-nous ton parcours.


DEC en tourisme et baccalauréat en communication en mains, je suis allée travailler à l’ambassade du Canada à Paris. Pendant quatre ans, j’ai collaboré à l’organisation d’événements protocolaires à l’ambassade. Une expérience de travail extraordinaire !

Puis, à la fin de mon contrat, j’ai été embauchée chez Oiram communications comme gestionnaire de comptes. C’est à ce moment que j’ai attrapé la piqûre de l’événementiel. Le premier événement que j’ai géré sur le terrain, c’était un congrès pharmaceutique qui comptait environ 300 participants, aux Bahamas. Toute une première !

Puis, en 2007, je me suis associée à la présidente d’Eviva Événements et on a fait route ensemble pendant 4 ans. Pour différentes raisons, j’ai décidé de faire cavalière seule en mai 2011 pour fonder Champagne Événements. Le début d’une incroyable aventure !

Est-ce que c’est épeurant de fonder une entreprise seule ?

En fait, je suis chanceuse, puisque mes clients m’ont toujours suivie d’une organisation à l’autre. Certains sont même devenus des amis.

Qu’est-ce qui fait que tes clients te restent fidèles si longtemps ?


Clé en main. Sur mesure. Respect du budget.

Lorsque j’accepte un mandat, je prends en charge tous les volets du projet : de la logistique, à la décoration. Gestion de congrès, lancement de produit, gala, voyage de motivation ou de formation… Depuis le début de ma carrière, j’ai organisé plus de 700 événements.

Je crée des événements innovants et sur mesure. Je ne veux pas seulement créer un événement mémorable, je veux qu’il soit unique, qu’il serve à transmettre un message. Quel message veut véhiculer un président pour reconnaître le travail de ses employés ? Que veut dire le directeur du marketing aux clients qu’il a invités ? C’est le message qui est la base du concept de l’événement. Ensuite, je laisse aller ma créativité.

Et bien sûr, je conçois chaque événement à partir du budget qu’on m’alloue, du plus modeste au plus astronomique. Et croyez-moi, organiser un événement à la fois prestigieux et abordable, c’est possible.

Est-ce qu’on pourrait te qualifier d’avant-gardiste ?



Je pense que oui. Pour moi, c’est essentiel de me renouveler sans cesse. Parfois, mes clients ont des doutes par rapport au concept que je leur propose. Malgré leurs réticences, ils me font toujours confiance. Et jusqu’à maintenant, je ne les ai jamais déçus.

Et il faut dire que c’est un travail d’équipe. Je suis la créatrice, mais mon client me donne ses idées, ses employés me font des propositions… même mon conjoint et mon fils participent à l’occasion : « Maman, tu pourrais peut-être faire ça comme ça. » ou « As-tu pensé à tel détail ? ».

Où puises-tu ton inspiration ?

En voyage, je me promène beaucoup dans les marchés, les musées et les boutiques. Certains éléments attirent mon attention, me restent en tête, mûrissent… et font naître des concepts éclatés. Un jour, la bande-annonce du film Alice de l'autre côté du miroir m’a inspirée pour concevoir un événement. Le décor, l’animation, le bar, la nourriture, la musique, l’invitation à la soirée, l’installation du DJ… tout suivait le thème.

Qu’est-ce que ça prend pour réussir dans ce domaine ?


Cela prend beaucoup de minutie, de débrouillardise et de créativité. La gestion événementielle nécessite aussi un grand sens de l’organisation. Par exemple, en ce moment, je gère 15 événements en même temps. Je dois accorder la même importance à chacun d’eux et les connaître dans les moindres détails. Chaque matin, je dresse la liste de mes priorités pour chaque projet qui évolue au fil des jours et des semaines.

En terminant, quel est ton plus grand défi ?


Outre le fait de devoir me renouveler constamment, mon plus grand défi consiste à gérer le stress, surtout dans les périodes de pointe, comme c’est le cas en ce moment. Même si c’est difficile, je continue de faire de l’exercice. C’est essentiel à mon équilibre.

Merci Lucie d’avoir gentiment accepté de répondre à mes questions malgré ton horaire chargé.

Myriam Bérubé

Notre blogueuse Hotelleriejobs, Myriam Bérubé, conseillère en communication et rédactrice, collabore avec les chefs d'entreprise afin d'améliorer la circulation de l'information à l'intérieur de leur organisation. Reconnaissance au travail, courriel efficace, réunion mobilisatrice… voilà ses principaux champs d’intérêt. Dans ses temps libres, elle jardine, lit des romans policiers, découvre de nouvelles recettes à tester et, par-dessus tout, passe du temps de qualité avec sa petite tornade de 6 ans.