· Écoles hôtelières

Diplômer ses employés : Quand formation rime avec rétention

Image issue de l'article original
Image issue de l'article original
12 juin 2019 - Par Pierre-Alain Belpaire
 
Ils étaient 18 au départ, 14 sur la ligne d’arrivée. Lundi soir, le groupe Restos Plaisirs rassemblait, dans les murs de son Cochon Dingue de la Place Ste-Foy, le petit groupe de finissants du nouveau Programme Chef Restos Plaisirs, présenté voici quelques mois et mis sur pied en collaboration avec l’École hôtelière Fierbourg et Emploi-Québec. Les heureux néo-diplômés, déjà tous employés dans les établissements du groupe (Cochon Dingue, Café du Monde, Paris Grill, Lapin Sauté, JAJA, Ciel ! Bistro-bar), ont, pour obtenir ce précieux sésame, suivi une formation de 315 heures, rémunérées, en alternance travail-études.
 
« Les finissants ont des profils et des parcours très différents, analyse Valérie Houde, directrice des ressources humaines et associée chez Restos Plaisirs. Certains avaient déjà un DEP en poche, d’autres, malgré une quinzaine d’années d’expérience, n’avaient pas de diplôme, l’un d’entre eux vient de l’étranger et sa formation n’avait pas été reconnue ; il y avait parmi eux des chefs, des cuisiniers, des chefs d’équipe. Leur véritable point commun, c’était leur volonté d’apprendre. »
 
Répartis au sein de deux cohortes (l’une découvrant le programme en septembre dernier, l’autre en décembre), les élèves se sont vu enseigner, un jour par semaine, la structure organisationnelle d’une cuisine, la gestion du personnel, la gestion informatisée ou encore des notions de comptabilité et de calcul de prix de revient.
 
En savoir plus | Hrimag.com