· Tourisme

Retour en classe retardé pour aider l’industrie touristique

Source : Journal de Québec

Le groupe Restos Plaisirs, qui emploie plusieurs étudiants à Québec, fait partie des restaurateurs qui demandent à ce que la rentrée scolaire soit repoussée au mois de septembre, pour répondre à la demande. Ci-haut, on voit Thomas, un étudiant, à l’œuvre au Cochon Dingue de Sainte-Foy, un établissement qui fait partie de cette bannière.
 
Des établissements scolaires retardent leur rentrée afin d’accommoder l’industrie touristique, durement touchée par la pénurie de main-d’œuvre.
 
Pour la première fois, le Collège Mérici de Québec et la commission scolaire de Charlevoix repoussent d’une semaine la date du retour en classe.
 
Ainsi, le début des cours aura lieu le 26 août au Collège Mérici, et le 3 septembre pour les élèves de la commission scolaire de Charlevoix. Dans les deux cas, il n’y aura aucun impact majeur sur l’année scolaire, assure-t-on, mis à part le déplacement de quelques journées pédagogiques pour la commission scolaire et la diminution du nombre de journées réservées aux examens finaux, qui passent de 5 à 3, pour le Collège.
 
Selon le Règlement sur le régime des études collégiales, les cégeps sont libres de décider de leur calendrier. Ils doivent toutefois offrir deux sessions d’un minimum de 82 jours d’études, comprises entre le 1er juillet et le 30 juin de l’année suivante.
 
« Aider les entreprises »
 
« L’idée, c’est d’aider le plus possible les entreprises à garder leur main-d’œuvre », affirme la porte-parole du Collège Mérici, Catherine Fortin.
Dans Charlevoix, bon nombre des quelque 1200 élèves du secondaire occupent un emploi d’été dans le domaine touristique, selon la porte-parole de la commission scolaire, Julie Normandeau.
 
« Ça leur permet de prolonger leur emploi et de gagner un peu plus de sous. On sait que Charlevoix est un endroit où le tourisme est important », mentionne-t-elle.
 
Lire la suite
· Tourisme

5 bonnes raisons de travailler en tourisme

Travailler en tourisme, c’est joindre plus de 402 000 travailleurs québécois, soit près de 9 % de tous les emplois de la province. À l’échelle canadienne, ils sont plus de 1,8 million à faire vivre l’industrie touristique.  Et si vous en faisiez partie?  Voici 5 bonnes raisons de choisir le… Lire la suite