· Divers

Commencer un nouvel emploi en temps de pandémie

Photo: Unsplash
Photo: Unsplash


On commence à connaître le refrain: tranquillement pas vite, les entreprises et commerces reprennent du service, et avec ça, les offres d’emplois commencent à réapparaître. 


Les raisons pour une nouvelle embauche sont variées: manque de personnel en raison de la PCU qui poussent plusieurs à rester chez eux, ajustement des services offerts qui entraînent un nouveau besoin de personnel, restructuration de l’entreprise et de l’équipe… Ou tout simplement parce qu’il y avait un poste ouvert il y a trois mois qui doit toujours être pourvu!


Peu importe la raison, on commence à voir des offres apparaître ici et là, ce qui veut dire qu’avec un peu de chance, certains se feront embaucher et commenceront un nouvel emploi sous peu. Vous en faites peut-être partie! La question à se poser maintenant est: à quoi pouvez-vous vous attendre?


Évidemment, l’expérience vécue varie d’une entreprise, d’une industrie et d’un poste à l’autre, mais voici tout de même les deux côtés de la médaille de commencer un nouvel emploi en temps de pandémie.


La première journée


La première journée d’un nouvel emploi est stressante pour tous - rencontrer une nouvelle équipe, découvrir un environnement inconnu, tenter de retenir la multitude d’informations qui nous est lancée au visage… La pandémie n’est qu’une couche en surplus par-dessus tout ça!


Comment est-ce que nos nouveaux collègues verront la pandémie? Du même oeil que nous? D’un point de vue différent? Quelles mesures seront mises en place? Est-ce qu’une douche de désinfectant est nécessaire avec le premier quart de travail?


On ne veut pas mal faire, et ces inquiétudes s’ajoutent au stress déjà bien présent qui accompagne un nouvel emploi. C’est pourquoi il est important de prendre le temps de poser quelques questions supplémentaires à son nouvel employeur avant de commencer. S’assurer que tout le monde est sur la même longueur d’onde peut enlever un poids sur nos épaules (et sur les épaules de notre employeur!) avant de se lancer dans cette nouvelle étape. 


La première semaine


Une fois la première journée passée, la deuxième suit, puis la troisième (eh oui!). Il peut être difficile d’établir une routine lorsque le quotidien est chamboulé. Les horaires sont différents. La clientèle aussi. Nos tâches peuvent en être affectées, surtout si on travaille dans un établissement mettant en place des mesures de nettoyage au cours de la journée. 


Dans certains cas, il peut paraître intimidant de se lancer dans un nouveau projet lorsqu’on ignore ce qui nous attend. Comment savoir ce qui perdurera et ce qu’il faudra réapprendre lorsque la pandémie sera chose du passé? 


L’important est de se rappeler qu’il s’agit d’une situation temporaire. Oui, les choses reviendront à la « normale » un jour ou l’autre, mais avec un peu de chance, ce nouveau normal sera encore mieux qu’avant votre arrivée. Cette situation hors de l’ordinaire est une occasion pour les entreprises de revoir leur structure et leur fonctionnement. 


Pour un nouvel employé, c’est le moment idéal de joindre l’équipe, car on arrive à point pour voir ces changements se mettre en place. Au final, il est mieux d’attendre quelque temps pour établir une routine, puisque celle-ci n’en sera que plus stable dans le futur. 


La formation


Vivre sa première semaine à un nouvel emploi en temps de pandémie peut aussi être un avantage lors de la formation. Pensez-y! Les clients sont moins nombreux. L’équipe est réduite, peut-être même en télétravail à la maison. Les heures de service sont souvent réduites aussi. 


C’est le moment idéal pour apprendre les rouages de ce nouveau poste. On peut prendre le temps de bien découvrir ce qui nous attend, la manière de fonctionner de notre nouvel employeur. La pression d’être formé rapidement est un peu moins présente, et le stress en est diminué. 


Dans certains cas, il est même possible que votre nouveau poste soit en télétravail pour le moment. Encore mieux! C’est l’occasion pour vous de plonger dans cet emploi tout en étant dans un environnement qui est familier et confortable (votre salon!). 


J’ai eu la chance de trouver un emploi en temps de pandémie et de rejoindre l’équipe d’Hotelleriejobs au début du mois de juin. L’expérience a été différente et hors du commun, mais encore plus enrichissante. J’ai appris à m’ajuster à la nouveauté et à reconnaître les avantages de cette situation. Au final, le « normal » n’existe pas vraiment. L’important, comme toujours, est de garder un esprit ouvert (plus facile à dire qu’à faire!). 


Et rappelez-vous: un bon employeur veut votre bonheur. Commencer un nouvel emploi est stressant, oui, mais entre de bonnes mains, l’expérience devrait être emballante. C’est une nouvelle étape qui vaut la peine d’être accueillie à bras ouverts. Célébrez donc un peu!



Laurie Dumas-Ruel

Laurie Dumas-Ruel est la Rédactrice web pour Hotelleriejobs ainsi qu'une auteure de fiction dans ses temps libres. Elle a travaillé en restauration aux côtés de touristes pendant plusieurs années et adore explorer comment les ressources humaines et les industries de l'hôtellerie, de la restauration et du tourisme sont interconnectées.