· Hôtellerie

L’Hôtel de Glace souffle ses 20 bougies : « C’est un vaste musée extérieur »

En 2020, l’Hôtel de Glace, dont l’idée originale revient à Jacques Desbois, célèbrera son 20e anniversaire. Pour marquer le coup, les artistes et artisans de l’établissement éphémère ont eu carte blanche afin de créer des sculptures, des ornements et des suites thématiques rappelant les différents thèmes présentés au fil du temps. De l’Île d’Orléans à Portneuf-Jacques-Cartier en passant par le Vieux-Québec et Bonhomme Carnaval, c’est toute la richesse des paysages, de l’histoire et des attraits de la grande région de Québec qui sera mise en vedette sous le thème « 20 ans de féérie ».

« À la fin de la décennie ’90, Jacques Desbois, qui raffolait de l’hiver, avait entendu parler d’un concept similaire en Suède. Il s’est rendu sur place et a ramené l’idée ici avec l’intention de la développer de façon exclusive », raconte Marie-Ève Doyon, coordonnatrice aux relations médias pour le Village Vacances Valcartier. À l’hiver 2000, l’Hôtel de Glace de Québec voyait ainsi le jour. Mais malgré un indéniable succès, l’emplacement idéal pour accueillir l’établissement hivernal semble difficile à trouver. L’hôtel se voit érigé, entre autres, à la Station Duchesnay et sur le site de l’ancien Zoo, pour finalement se retrouver, en 2017, au Village Vacances Valcartier. « Nous avons la prétention de croire que c’est sa dernière résidence. L’Hôtel de Glace s’intègre tellement bien dans notre offre touristique de type "resort". »

L’exotisme de l’hiver

Le Village Vacances Valcartier offre en effet à tous les clients qui séjournent à l’Hôtel de Glace (70 000 nuitées depuis le lancement), la possibilité d’avoir simultanément accès à une chambre dans son établissement standard 4 étoiles. « Prendre sa douche au froid, ce n’est pas commode », glisse-t-elle. De cette façon, la clientèle, composée à 50 % de touristes curieux de découvrir la nordicité, bénéficie de toutes les commodités de l’hôtellerie traditionnelle tout en vivant pleinement l’expérience exotique hivernale. « L’offre "resort", qui comprend toutes sortes d’activités extérieures et intérieures, fait en sorte que les visiteurs séjournent plus longtemps avec nous que s’ils n’avaient accès qu’à l’Hôtel de Glace. Plutôt que d’arriver en soirée, ils souhaitent profiter de l’après-midi sur le site. Puis, le lendemain, ils décideront de passer la journée au Bora Parc, par exemple. » Marie-Ève Doyon estime que le côté attractif du site jumelé à la singularité de l’Hôtel de Glace créent une dynamique particulièrement intéressante qui plaît tant aux touristes qu’aux Québécois.

Pour lire la suite : HRI mag