· Divers

Gérer les « personnalités difficiles » en réunion — 2e partie

La semaine dernière, je vous donnais des trucs pour gérer le Retardataire, le Méfiant, le Verbomoteur et le Chialeux en réunion. Vous avez raté mon article ? Le voici.

Cette semaine, je vous reviens avec le Timide, le Placoteux, le Joe-Connaissant et le Saboteur. Qui sont-ils ? Comment réagir pour bien les gérer ?

1. Le Timide


Le Timide parle peu en rencontre. Et lorsqu’il le fait, c’est souvent pour dire « Je pense la même chose qu’Untel » ou « Ç’a déjà été dit ». Et pourtant, il pourrait faire bénéficier le groupe de son expertise.

Intervenir avec le Retardataire : Pour l’aider, vous devez gagner sa confiance à l’extérieur de la rencontre. Faites-lui savoir que son opinion compte pour vous et qu’il émet souvent d’excellentes idées. Ces marques d’appréciation l’aideront à s’exprimer plus.

Vous pouvez aussi l’interpeller directement lors d’une réunion en disant quelque chose du genre : « Luc, l’autre jour, tu me parlais justement de telle solution à tel problème. J’aimerais que tu partages ton idée aux autres. » Cela l’aidera et le mettra en confiance.

2. Le Placoteux


En fait, le Placoteux vient en paire. Les Placoteux parlent en aparté au cours d’une rencontre. Bien souvent, leur discussion n’a rien à voir avec le sujet en cours. Ils dérangent tout le monde, surtout la personne qui a la parole au même moment.

Intervenir avec les Placoteux : Si vous êtes animateur et que c’est vous qui êtes en train de parler, deux choix s’offrent à vous. Le premier consiste à arrêter de parler, puis à les regarder. Ils devraient se rendre compte assez rapidement du silence (sous-entendre un léger malaise !). Normalement, cela suffira à les arrêter.

Si cela ne fonctionne pas, il est temps de passer à l’option 2 et de leur demander d’arrêter de parler ou de partager leur conversation avec le reste du groupe… sans sarcasme, bien sûr ! Si l’objet de leur discussion avait un lien avec le sujet en cours, ils s’exécuteront. Sinon, fort est à parier qu’ils seront silencieux pour un bon moment.

Et si c’est un autre participant qui est en train de parler au moment où les Placoteux… placotent, c’est votre rôle, en tant qu’animateur, d’intervenir. Rappelez-leur l’importance de respecter leurs collègues de travail. Ils n’ont qu’à attendre leur tour pour donner leur opinion.

3. Le Joe-Connaissant


Le Joe-Connaissant, on veut tous l’avoir avec nous autour de la table, parce qu’il a beaucoup d’expérience et de connaissances. Le problème, c’est qu’il aime un peu trop s’écouter parler et noie son discours dans les détails et les termes techniques. Un peu énervant à la longue !

Intervenir avec le Joe-Connaissant : Même s’il est important de le laisser parler, il faut savoir l’arrêter et lui dire que son temps de parole est malheureusement terminé, que c’est au tour de ses collègues de s’exprimer. Vous sentez que personne n’a compris ce qu’il voulait dire ? Demandez-lui de résumer son propos en termes simples, et ce, en moins d’une minute. Mon truc : faire comme si on s’adressait à un enfant de 10 ans.

4. Le Saboteur


Le Saboteur ne donne pas son opinion ; il détruit systématiquement les arguments des autres. Son grand plaisir : trouver la moindre faille, la plus petite bibitte noire.

Intervenir avec le Saboteur : Il faut savoir l’arrêter assez rapidement, parce que sinon, il minera l’ambiance de travail en moins de deux. Poussez-le à donner son opinion. Un « Ça ne marchera pas. », ça ne suffit pas. Pourquoi croit-il que ça ne fonctionnera pas ? Il doit présenter des faits, des arguments. C’est ainsi qu’il cessera de saboter vos réunions et qu’il apprendra à être constructif.

Vous croyez que ces trucs vous aideront ? Faites-le-moi savoir : ça m’intéresse. Vous avez d’autres trucs ? N’hésitez surtout pas à les partager.

Myriam Bérubé

Notre blogueuse Hotelleriejobs, Myriam Bérubé, conseillère en communication et rédactrice, collabore avec les chefs d'entreprise afin d'améliorer la circulation de l'information à l'intérieur de leur organisation. Reconnaissance au travail, courriel efficace, réunion mobilisatrice… voilà ses principaux champs d’intérêt. Dans ses temps libres, elle jardine, lit des romans policiers, découvre de nouvelles recettes à tester et, par-dessus tout, passe du temps de qualité avec sa petite tornade de 6 ans.