· Divers

Gérer les « personnalités difficiles » en réunion — 1re partie

Si nous avions tous la même personnalité, la vie ressemblerait à un biscuit soda sans sel : elle serait insipide et ennuyante. Vive la diversité ! Toutefois, certaines personnalités nuisent au bon fonctionnement de vos réunions. Je les ai affectueusement nommées le Retardataire, le Méfiant, le Verbomoteur, le Chialeux, le Timide, le Placoteux, le Joe-Connaissant et le Saboteur.

Voici donc un premier article dans lequel je vous donnerai des trucs pour mieux repérer ces personnalités et bien les gérer en réunion. La suite suivra la semaine prochaine.

1. Le Retardataire

Comme son nom l’indique, le Retardataire arrive en retard à votre rencontre. S’il s’agit d’un retard ponctuel, pas de soucis. Par contre, si la même personne arrive systématiquement en retard à toutes vos réunions… là, vous avez un problème.

Intervenir avec le Retardataire : Souhaitez-lui la bienvenue et poursuivez où vous étiez rendu avec son interruption. Vous lui ferez (ou un autre participant) un résumé de ce qu’il a manqué à la pause ou à la fin de la rencontre. Résistez à la tentation de tout reprendre du début : en plus de faire perdre du temps, c’est frustrant pour les participants ponctuels.

Et pour le retardataire chronique ? Prenez-le à part après la rencontre. Expliquez-lui que lorsqu’il arrive en retard, cela vous déconcentre et nuit au bon déroulement de la réunion. Faites-lui aussi comprendre qu’arriver en retard réunion après réunion, c’est un manque de respect envers tous ses collègues qui arrivent à l’heure. Son temps n’est pas plus important que celui des autres. Cette petite mise au point devrait suffire pour qu’il se débarrasse de cette mauvaise habitude.

2. Le Méfiant

Le Méfiant, c’est celui qui pense que les patrons ont toujours une idée en tête et que, quoi qu’ils disent, il finira immanquablement par se faire avoir par eux.

Intervenir avec le Méfiant : C’est important de garder votre calme et de le laisser parler. Lorsqu’il a terminé de s’exprimer, demandez l’opinion des autres participants à ce sujet. Est-ce que tout le monde est d’accord avec lui ? Probablement pas.

Le plus important, c’est de ne pas entrer dans son jeu. Il ne faut pas que la situation s’envenime et dégénère.

3. Le Verbomoteur

Je suis convaincue que vous en connaissez plus d’un. Le Verbomoteur parle, parle et parle encore.

Intervenir avec le Verbomoteur : Pour éviter qu’il commence à parler lorsque vous animez une réunion, abstenez-vous de tout geste ou contact visuel qui pourrait laisser entendre que vous lui donnez la parole.

Bien sûr, le Verbomoteur a, lui aussi, le droit de s’exprimer. Alors, vous pouvez le laisser aller, puis, lorsqu’il a terminé, remerciez-le. S’il s’éternise, ce qui ne manquera pas d’arriver, coupez-le gentiment afin de laisser la parole à un autre participant.

4. Le Chialeux

On en connaît tous ! Pour le Chialeux, il fait trop froid, il fait trop chaud, les ventes pourraient toujours être meilleures, les clients ne sont jamais contents… Ça ne sert à rien de discuter pour essayer de trouver des solutions : tout va mal !

Intervenir avec le Chialeux : Avec lui, vous devrez faire preuve de patience. Laissez-le parler, puis, encore une fois, demander l’opinion du groupe. Bien souvent, vous n’aurez même pas besoin d’intervenir. Il y aura toujours au moins une ou deux personnes pour l’interrompre et lui dire d’arrêter de se plaindre et de voir la vie en noire. Peut-être que la situation n’est pas parfaite, mais au lieu de chialer, il devrait se mettre en mode solution.

J’espère que ces quelques trucs pourront vous aider. Je vous reviens la semaine prochaine avec le Timide, le Placoteux, le Joe-Connaissant et le Saboteur.

Myriam Bérubé

Notre blogueuse Hotelleriejobs, Myriam Bérubé, conseillère en communication et rédactrice, collabore avec les chefs d'entreprise afin d'améliorer la circulation de l'information à l'intérieur de leur organisation. Reconnaissance au travail, courriel efficace, réunion mobilisatrice… voilà ses principaux champs d’intérêt. Dans ses temps libres, elle jardine, lit des romans policiers, découvre de nouvelles recettes à tester et, par-dessus tout, passe du temps de qualité avec sa petite tornade de 6 ans.