· Hôtellerie

5 nouveaux concepts qui veulent révolutionner l'hôtellerie

Comme tout secteur ultra-compétitif, l'hôtellerie doit se renouveler. Objectif : séduire la génération Y qui s'éloigne des chaînes (trop) standardisées pour lui préférer boutique-hôtels indépendants (pour les plus aisés) ou locations Airbnb (l'option économique). Suite au succès ces 10 dernières années de Generator, l'un des leaders de l'auberge de jeunesse, qui a réussi à la rendre stylée, ou de chaînes branchées comme Mama Shelter, ouverte en France en 2008, le néerlandais Citizen M (deux établissements à Paris), le britannique Yotel (à Roissy) ou l'allemand 25hours (qui devrait bientôt ouvrir gare du Nord), voici que d'autres marques - plus récentes - tentent, elles aussi, d'émerger.

Okko hotels, l'expérience all-inclusive. Lancée en 2014, cette marque a imaginé des hôtels urbains, où tous les services sont compris dans le prix de la chambre. Objectif : se faire plaisir sans payer de suppléments. Les services proposés : aperitivo servi tous les soirs à partir de 19 heures, wifi haut débit, VOD, snacking 24/24, espace forme... Les villes où les trouver : l'établissement le plus récent, œuvre de l'architecte Jean-Michel Wilmotte, vient d'ouvrir Porte de Versailles à Paris, avant Strasbourg en octobre prochain, puis gare de l'Est, Montparnasse et Toulon en 2019. La chaîne est déjà présente à Nantes, Lyon, Grenoble, Bayonne, Rueil-Malmaison et Cannes. Le prix ? A partir de 95 € la chambre double.

Golden Tulip, un nouveau terrain de jeu. Cette chaîne, qui a vu le jour dans les années 60 au Pays-Bas, est en plein repositionnement avec son offre "playful", qui mise sur "l'esprit joueur" de la génération Y : le papier en-tête se transforme en tulipe, le shampoing fait des bulles, les assiettes apéritives se transforment en jeu de morpions... Les services proposés : un beauty care bar/bar à savons où les clients choisissent leurs cosmétiques selon leurs habitudes et besoins, un food truck qui sert à tout moment de la journée, le prêt de vélos tandems et un terrain de pétanque. Les villes où le trouver : si Tulip Marseille Euromed est l'hôtel "laboratoire" qui a permis de tester le concept grandeur nature, d'autres rénovations/ouvertures sont prévues à Aix-en-Provence (fin 2017) et Shanghai (en 2018). Le prix ? A partir de 100 € la chambre double.


Mob Hotel, l'hôtel utopique. Ces motels urbains, les M.O.B. Hotel of the People, ont été imaginés pour recevoir les voyageurs bobo "comme à la maison". Les services proposés : resto bio, bar, librairie, marché local de producteurs, potager, jardin, ciné en plein air, barbershop, salle de gym, cours de yoga ou de méditation... Les villes où les trouver : la première adresse a ouvert en mars à deux pas des Puces de Saint-Ouen et quatre autres adresses doivent suivre : Lyon (juin 2017), Pittsburgh (2018), Washington DC (2019) et Los Angeles (2020). Le prix ? A partir de 99 € la chambre double.


Yooma, l'hôtel où l'on dort en bande. Parce qu'on voyage de plus en plus en bande de potes ou en famille, ce nouveau concept met à l'honneur la chambre "spéciale tribu", prévue pour quatre à six couchages. Les services proposés : un bar lounge, une salle de sport avec sauna, une école de cuisine, une résidence d'artistes et un potager sur le toit. La ville où le trouver : le premier Yooma-Urban lodge a ouvert en mars dernier à Paris, quai de Grenelle (15e), un deuxième établissement pourrait voir le jour. Le prix ? 96 € la double, 168 € la chambre pour 4.
Jo & Joe, l'auberge de jeunesse new generation. L'idée du groupe AccorHotels ? Ouvrir des hôtels à petits prix où les chambres simples mais bien pensées ne sont utilisées que pour dormir, et où tout le charme repose sur les espaces communs. Les services proposés : bar à cocktails, restaurant à base de produits locaux, mur d'escalade, table de ping-pong, cours de yoga ou de surf, home cinéma en extérieur, cuisine équipée en libre-service... Les villes où les trouver : la première adresse a été ouverte en juin à Hossegor (Landes) viendront ensuite Paris-Gentilly en 2018 et Bordeaux-Brazza en 2019. Le prix ? A partir de 25 € le lit en dortoir, en haute-période et 65 € la chambre triple privative.

En savoir plus | grazia.fr