· Divers

10 caractéristiques d’une équipe exceptionnelle

Les équipes fortes préservent votre entreprise quand ça va mal, quand le monde entier est contre vous et rien ne va comme vous le voulez.

Les bonnes équipes ont des liens solides, ce qui aide à garder le moral lors de périodes difficiles.

Les excellentes équipes savent exploiter les forces et compenser les faiblesses de leurs membres.

Si vous avez une équipe gagnante à la tête de votre projet le plus important, vous pouvez compter sur son succès.

Assembler l’équipe parfaite n’est pas toujours facile. Vous avez beau avoir toutes les pièces nécessaires devant vous, il n’y a pas de garanties qu’elles s’imbriqueront les unes avec les autres. Les caractéristiques d’une équipe efficace vont au-delà du talent individuel.
 
1. Les discussions animées

Les gestionnaires souhaitent parfois que leur équipe soit complètement d’accord avec tout ce qu’ils disent lors des meetings, mais cette approche n’est pas particulièrement saine. Les leaders devraient encourager les membres de l’équipe à se faire entendre s’ils ne sont pas d’accord – en particulier si la critique est faite de manière constructive.

Les leaders ne sont jamais parfaits. Les bons gestionnaires écoutent, agissent et encouragent les commentaires constructifs et les suggestions de la part de leurs employés plutôt que de réduire les désaccords au silence.
 
2. La vision commune et les attentes

Tous les membres de l’équipe doivent être sur la même longueur d’ondes. Cela devrait aller plus loin que le fait de connaître le ou les buts de l’équipe. Les membres de l’équipe devraient également savoir pourquoi ces objectifs ont lieu d’être.

    •    Quel sera le résultat éventuel du projet?
    •    Pourquoi est-il important pour l’entreprise?
    •    Pourquoi est-il important pour les clients ou les consommateurs?

Toutes les personnes devraient être capables de répondre à ces questions si vous voulez qu’elles soient motivées au travail.
 
3. La compétence

Tandis que la valeur des bonnes équipes est plus grande que la somme de ses parties, tous les gestionnaires veulent que leurs équipes soient composées de membres très compétents. Cette affirmation peut sembler évidente – mais certains gestionnaires évitent d’embaucher des travailleurs plus que compétents, au cas où ils voleraient la vedette ou accentueraient les faiblesses de leurs leaders.
 
4. La conscience des forces et des faiblesses

Un bon gestionnaire comprend la capacité de ses comparses – cela inclut leurs habiletés, qualifications, forces et faiblesses. Ces gestionnaires encouragent le personnel à aller toujours plus loin et les sortant de leurs zones de confort – mais sans risquer le succès de l’équipe inutilement.

C’est seulement en comprenant les forces et les faiblesses des membres de l’équipe que vous pouvez espérer donner les bonnes tâches aux bons employés.

Cette règle s’applique entre les employés aussi. Les coéquipiers seront mieux placés pour partager la charge de travail de manière efficace s’ils savent dans quelles tâches leurs collègues excellent.
 
5. La transparence

À l’époque des bureaux à la Mad Men, les gestionnaires avaient tendance à adopter une approche « nous contre eux » avec les employés. On leur donnait aussi peu d’information que possible, ce qui menait à une culture de suspicion et de méfiance.

Aujourd’hui, le milieu de travail devient de plus en plus ouvert – il est même démocratisé dans plusieurs entreprises. La transparence est l’élément-clé de cette approche. Toutes les parties doivent être complètement honnêtes les unes avec les autres, se partageant même l’information de laquelle elles sont réticentes à se départir.

La transparence mène à un plus grand niveau de mobilisation et de confiance. Les employés se sentent responsabilisés par l’information additionnelle et sont plus mobilisés face au travail de l’équipe.
 
6. L’absence de personnes toxiques

Nous travaillons tous de manières différentes – mais certaines personnes peuvent paraître problématiques dans certaines situations. Quand une personne n’est pas placée dans le bon poste, équipe et/ou organisation, elle peut devenir toxique et faire couler l’équipe. Même si les gestionnaires peuvent hésiter à prendre action avec ces employés à cause de leurs compétences précieuses, il est important de reconnaître que leur manque de fit pourrait faire plus de mal que leurs habiletés ne font de bien.

Les bons gestionnaires sauront composer la bonne équipe avec les bonnes personnes et ils n’hésiteront pas à faire des changements s’ils remarquent que quelque chose (ou quelqu’un) compromet le moral et la performance du groupe.

7. Le bon style de gestion

Il n’y a pas de style de gestion « idéal ». Tout dépend de la composition de l’équipe. Si l’équipe est fortement motivée et hautement qualifiée, le gestionnaire devrait adopter une approche non-interventionniste et éviter de gérer trop lourdement. Si l’équipe ne travaille pas bien ensemble, le gestionnaire pourrait avoir à adopter des démarches plus autoritaires pour se faire entendre.
 
8. Un large éventail de compétences diversifiées

Une équipe dont les membres ont des curriculums diversifiés signifie un accès à un ensemble d’habiletés plus varié, ce qui aide à approcher les problèmes sous des angles différents et considérer les questions de points de vue multiples. Les équipes qui ont un ensemble varié de compétences couvrent en quelque sorte leurs propres points faibles en tant qu’équipe.

En savoir plus | atmanco.com