· Divers

Conciliation travail-famille: comment la favoriser

La conciliation travail-famille n’est pas l’affaire unique des entreprises ni celle des syndicats et encore moins celle des mères au travail. En réalité, c’est l’affaire de tous.

Partant de ce fait, comment donc favoriser la conciliation travail famille dans votre entreprise et surtout, comment en faire un succès? Voici 3 grandes étapes (beaucoup moins complexes que vous ne l’imaginez) pour y arriver.
 
Qu’est-ce que la conciliation travail famille?

La conciliation travail-famille – la CTF pour les intimes – est cet ensemble de mesures mis en œuvre dans un milieu de travail pour atteindre un équilibre entre la vie professionnelle et la vie familiale. Cela vise à établir un climat de travail qui tient compte des aléas de la vie familiale des employés et qui permet à l’employé d’être au mieux de sa forme, tantôt au bureau, tantôt à la maison.
 
Conciliation travail-vie personnelle et conciliation travail-famille: différents

Attention! Il ne faut pas confondre la conciliation travail-vie personnelle et la conciliation travail-famille. Bien que semblables en apparence, ces concepts sont distincts; ainsi une entreprise peut très bien avoir un plan de conciliation travail-vie personnelle sans nécessairement avoir un plan de conciliation travail famille.
 
Conciliation travail-vie personnelle

La conciliation travail-vie personnelle est vaste; ses stratégies incluent une foule d’éléments propres à chaque entreprise comme la formation continue pendant l’emploi, la maladie, l’implication citoyenne et la conciliation travail-famille.
 
Conciliation travail famille

La CTF, quant à elle, fait spécifiquement référence à la vie familiale. La famille a ici un sens très large; il s’agit de toute personne ayant un lien de dépendance avec l’employé : famille proche, famille élargie et amis. Non seulement la conciliation travail-famille tient compte des exigences liées aux enfants, mais elle réfère également aux responsabilités que peuvent engendrer les proches : conjoint, parents, grands-parents, belle-famille, etc.
 
Des avantages partagés

Si la conciliation travail famille offre beaucoup d’avantages aux employés, il en va de même pour l’employeur.

Les employés bénéficiant d’une politique de conciliation travail-famille constatent notamment une amélioration de leur qualité de vie et ressentent une augmentation de leur satisfaction au travail. Cela se transpose entre autres à travers une meilleure résistance au stress, un sens de la créativité plus aiguisé, une plus grande motivation ou encore un sentiment d’appartenance accru.

Les avantages d’une stratégie de conciliation travail-famille chez l’employeur sont tout aussi nombreux. Pensez notamment à l’amélioration de l’image de l’entreprise, au positionnement comme employeur de choix, à la diminution du taux de rotation, à l’augmentation de la productivité ou encore à la réduction des coûts liés aux absences ou au présentéisme.
 
La conciliation travail famille en 3 étapes
 
1. L’état des lieux

Vous souhaitez passer à l’action et aller de l’avant avec un programme de conciliation travail-famille? Très bien! Mais avant toute chose : tendez l’oreille et écoutez!

D’abord, assurez-vous que cette volonté de changement soit partagée, voire initiée par les membres de la haute direction. Plusieurs modifications de l’organisation du travail auront lieu; vous aurez besoin de leur pleine et entière collaboration ainsi que de leur appui indéfectible afin que tout se déroule le mieux possible.

Discutez ensuite avec les gestionnaires. Ils pourront vous aider à brosser le portrait actuel de la gestion des ressources humaines et pourront même vous donner d’excellentes pistes sur l’avenue à emprunter pour l’améliorer.

Finalement, n’oubliez pas de consulter les employés. Offrez-leur l’occasion d’exprimer leurs besoins et leurs attentes en matière de conciliation travail famille. Cette initiative permettra du même coup de leur signaler l’intérêt que porte l’entreprise à leur bien-être.

Riche de cette information, vous pourrez ensuite élaborer une stratégie de conciliation travail-famille adaptée à la réalité de votre entreprise et de ses employés.
 
Créez un comité

Si l’appui des membres de la haute direction et la bonne foi des employés sont essentiels au succès de ce projet, vous n’avez pas à en porter seul l’entière responsabilité.

Songez à créer un comité interne de conciliation travail famille et à en nommer un responsable. Ce comité pourra vous assister dans le suivi de la progression du programme, servir de groupe de réflexion lors de l’élaboration de solutions et proposer des ajustements afin d’assurer la pérennité du plan.

Il s’agit là d’une belle façon d’impliquer les employés dans leur propre bonheur au travail. Bien entendu, ce comité doit permettre aux employés de contribuer à la saine gestion du temps de chacun. Évitez qu’il soit perçu comme une tâche supplémentaire énergivore; adaptez donc les horaires et les tâches en conséquence.
 
2. Élaboration de la stratégie de conciliation travail-famille

Comme toute chose, la conciliation travail famille doit être planifiée. La stratégie doit tenir compte des irritants actuels et des actions prévues pour améliorer la situation : à chaque entreprise, ses mesures! Ce qui est bénéfique dans une organisation pourrait se révéler impertinent dans une autre. Il doit donc y avoir une adéquation entre les besoins et les mesures.

Voici quelques pistes de solution souvent recensées dans les programmes de conciliation travail-famille :
 
Horaire de travail adapté

    •    réduction du temps de travail
    •    télétravail
    •    semaine comprimée (35 heures en 4 jours)
    •    création d’une banque d’heures
    •    horaire en fonction de la circulation (hors des heures d’embouteillage)
 
Gestion familiale

    •    congés parentaux : maternel, paternel et d’adoption
    •    bonification des congés et augmentation de la durée
    •    retrait préventif en cas de grossesse et retour progressif
    •    installation d’un service de garde
    •    soutien financier pour les services de garde
    •    libération pour des rendez-vous médicaux d’enfant, de parent
    •    bonification des congés liés à la maladie d’un proche ou d’un deuil

À cet égard, il est fortement recommandé de consulter la norme Conciliation travail famille. Bien que cela ne constitue pas une obligation, ce document de références pourra vous guider dans l’élaboration de votre stratégie.
 
Prévoyez le temps nécessaire

L’implantation d’un programme de conciliation travail-famille doit se faire selon un échéancier réaliste. Certaines entreprises peuvent consacrer jusqu’à une année entière à cette dernière. Méfiez-vous des apparentes économies de temps et consacrez-y les délais nécessaires!
 
3. Suivi et communication

Faites du programme conciliation travail famille un projet auquel tous les employés se rallieront. Du coup, assurez-vous que les initiatives et l’appui de la direction sont clairement communiqués aux employés. Il s’agit d’un programme rassembleur dont tous bénéficieront à un moment ou à un autre, cela gagne donc à être connu!

Bien entendu, vous en avez vu d’autres : vous savez pertinemment que tout changement entraîne des questionnements et souvent des objections. Soyez donc prêts à répondre aux questions, à offrir une écoute active et à faire preuve de suffisamment d’humilité et de diligence pour apporter les changements nécessaires au plan, le cas échéant.

En savoir plus | atmanco.com