· Hôtellerie

Four Seasons revient à Montréal... avec des condos à 20 millions

Des chambres d'hôtel à partir de 600 $ la nuit. Des condos vendus jusqu'à 20 millions. Après deux décennies d'absence, la bannière Four Seasons effectuera un retour au centre-ville de Montréal en misant sur le segment de l'ultraluxe. La Presse vous présente en exclusivité les détails de ce projet construit par Carbonleo.

Après des années de planification, de négociations et des plans maintes fois révisés, le promoteur Carbonleo confirmera la semaine prochaine le retour de la chaîne hôtelière Four Seasons au centre-ville de Montréal, dans un complexe haut de gamme de 250 millions de dollars.


La bannière de luxe s'installera dans un immeuble flambant neuf de 18 étages relié au magasin Ogilvy/Holt Renfrew, qui sera pour sa part rénové de fond en comble. Le projet de la rue de la Montagne combinera 163 chambres d'hôtel et 18 condos de prestige, vendus entre 4 et 20 millions.


« On a commencé à travailler fort avec Four Seasons il y a deux ans, et l'entente s'est conclue l'année dernière », a résumé Andrew Lutfy, président du conseil de Carbonleo, rencontré cette semaine à deux pas du chantier.


ULTRALUXE


M. Lutfy et ses partenaires ne s'en cachent pas : ils visent le segment du très grand luxe avec leur plus récent projet. L'hôtel et les résidences - qui porteront tous la signature Four Seasons - seront parmi les plus haut de gamme jamais vus dans la métropole, soulignent-ils. Davantage, même, que le Ritz Carlton voisin, nouvellement rénové, affirment-ils.

« On aime bien nos voisins au Ritz, on a un grand respect pour eux, mais en général, le Four Seasons est perçu comme étant une coche au-dessus du Ritz, a avancé Andrew Lutfy. On observe en général une surprime de 20-25 % sur le prix des nuitées. »

Les chambres d'hôtel se loueront à partir de 600 $ la nuit. Les 18 condos se vendront pour leur part au moins 1500 $ le pied carré, presque le triple de la moyenne observée au centre-ville de Montréal. Le prix moyen demandé pour les appartements sera de 5 millions.


Pari risqué ?


Le pari de Carbonleo et Four Seasons peut paraître osé, alors que certains projets de grand luxe ont peiné à attirer les acheteurs au centre-ville ces dernières années. Depuis l'an 2000, seuls deux condos se sont vendus au-delà de la barre des 5 millions dans toute l'île de Montréal, selon des données fournies par la Chambre immobilière du Grand Montréal.


Qu'à cela ne tienne, les promoteurs sont persuadés que la demande sera au rendez-vous. « Ce qu'il faut garder en tête, c'est que les résidences Four Seasons, c'est un trophy property, a fait valoir Claude Marcotte, vice-président exécutif, développement et construction chez Carbonleo. À Toronto, ça s'est extrêmement bien écoulé. »


Le penthouse du Four Seasons de Toronto, situé au 55e étage et totalisant 9000 pi2, s'est vendu 28 millions en 2011, peu après l'inauguration de l'établissement. Il s'agissait alors de la somme la plus élevée jamais payée pour un condo au Canada.

À Montréal, les deux appartements-terrasses du Four Seasons se détailleront 20 millions chacun, selon les plans actuels. Ils offriront une superficie de 7000 pi2, des terrasses de 2500 pi2 et des plafonds de 14 pi. Le promoteur s'attend à ce qu'environ le quart des 18 condos soit acquis par des étrangers.


Dans une déclaration, Allen Smith, président et chef de la direction de Four Seasons Hotels and Resorts, a soutenu que Montréal est « l'une des villes les plus importantes d'Amérique du Nord », prisée par les voyageurs adeptes de luxe.


En savoir plus affaires.lapresse.ca