· Divers

La conciliation travail-vie personnelle plus importante que le salaire depuis la pandémie

Image par Free-Photos de Pixabay
Image par Free-Photos de Pixabay

Bien que le salaire et les avantages sociaux sont historiquement en tête de liste des facteurs de motivation chez les employés actuels et potentiels, un nouveau sondage d’ADP Canada et de Maru Public Opinion indique que la conciliation travail-vie personnelle l’emporte désormais sur le salaire.

En plus de n’avoir épargné aucun secteur, la pandémie a également eu une incidence sur la façon dont les travailleurs canadiens perçoivent leur secteur d’activité ou leur poste actuel. Selon l’enquête, 15 % des travailleurs canadiens ont volontairement changé d’emploi ou de secteur d’activité, ou ont carrément quitté le marché du travail pendant la pandémie. Si on considère uniquement les télétravailleurs, ce chiffre passe à 22 %.

Lorsqu’on leur a demandé pourquoi ils ont décidé de changer de carrière, les travailleurs canadiens ont cité :

  • des changements dans leur vie personnelle (33 %),
  • le besoin de limiter la charge de travail et le stress (29 %)
  • et le désir d’avoir des horaires plus flexibles (28 %)

comme étant leurs trois principales raisons – ce qui souligne que la conciliation travail-vie personnelle a joué un rôle clé dans leur décision de réorientation professionnelle.

Quant à ceux qui ont changé de secteur d’activité, les travailleurs âgés de 18 à 34 étaient les plus susceptibles de déclarer avoir changé de secteur d’activité pendant la pandémie (13 %), contre seulement 3 % des travailleurs âgés de 35 à 54 ans.

L’essor du télétravail

Au cours de la pandémie, de nombreux secteurs ont opté pour le télétravail. Ce qui n’était au départ qu’une solution à court terme est devenu un nouveau mode de vie pour de nombreux employés canadiens et représente désormais un critère essentiel pour les nouveaux candidats.

Lire la suite: Isarta

Hotelleriejobs.com

Le site des professionnels en hôtellerie, restauration et tourisme