· Hôtellerie

6 mythes à propos des emplois dans le domaine de l’hôtellerie!

Les emplois dans les secteurs de l’hôtellerie, du tourisme et de la restauration étaient et se font encore plus nombreux depuis la pandémie de COVID-19. Différents postes sont à combler, mais souvent, les candidats ne se bousculent pas aux portes parce qu’il s’agit d’un domaine qui a eu mauvaise presse en matière de conditions de travail. Maigres salaires, horaires atypiques, peu de reconnaissance, rares avantages sociaux; ces étiquettes restent malheureusement accolées au domaine encore aujourd’hui. Mythe ou réalité? C’est ce qu’on démystifie dans cet article!

1- Les salaires offerts sont très bas! FAUX. Les salaires de base sont un peu plus élevés que le salaire minimum établi à 13,50$ de l’heure. Cela dit, plusieurs départements offrent des emplois dits “à pourboire” comme ceux de valet, chasseur, concierge, etc. Ces montants supplémentaires ne sont jamais inclus dans le calcul du salaire ce qui permet de bonifier le revenu que vous empochez. 

2- Les horaires sont peu attrayants: FAUX. Il est certain qu’il y aura des quarts de travail les fins de semaine ou encore pendant les jours fériés, mais d’une saison à une autre, les horaires peuvent varier selon les taux d’occupation et le type de clientèle des différents établissements. D’ailleurs, plusieurs gestionnaires garantissent une alternance et une flexibilité dans les horaires si bien que dans bon nombre d’endroits, il est possible pour un employé de ne pas travailler deux jours consécutifs lors de la même fin de semaine, notamment.

3- Les conditions de travail sont mauvaises: FAUX.
La grande majorité des établissements offre des assurances, la possibilité d’adhérer à un RÉER, propose des semaines de travail de 40 heures en quatre jours, des congés de maladie, des avantages pour des séjours à l’hôtel, des plans repas lors des dîners sur place et plus encore! Alléchant, non?

4- Peu de reconnaissance! FAUX. Les avantages de travailler dans les établissements, commerces, attraits et restaurants sont non négligeables. Bien souvent, il y a des journées spéciales, des rabais pour les travailleurs et les membres de leur famille. Certains établissements ont même des ententes avec d’autres hôtels situés dans d’autres villes que ce soit pour des échanges ou des rabais quant aux tarifs des chambres. Les bannières offrent aussi des avantages tarifaires et au niveau du service à ses employés, et ce, partout dans le monde.

5- Impossible de concilier travail et vie privée. FAUX. Ce ne sont pas tous les types d’emploi dans ce domaine qui présentent le même genre d’horaire. Par exemple, un travailleur du secteur de l’entretien ménager aura des quarts de travail qui se termine VRAIMENT à 17 heures. Donc, pour les étudiants qui, une fois l’été venue, souhaite profiter de leurs soirées, c’est tout-à-fait possible. BONUS! C’est un emploi plus physique ce qui permet également de garder la forme!

6- L’ambiance de travail est bof! FAUX. Il s’agit d’un milieu de travail positif puisque les clients sont généralement heureux lorsqu’ils fréquentent les différents établissements. Rares sont ceux qui s’y présentent pour souligner des événements tristes ou négatifs et ça se reflète dans l’ambiance. Les clients sont de bonne humeur et l’environnement de travail est plus qu’agréable. Il faut dire que ces secteurs constituent une grande famille où l’entraide est au cœur des activités dans tous les départements.

Convaincu? Maintenant, l’essayer, c’est l’adopter!

*Source: Association hôtelière de la région de Québec (AHRQ)