· Divers

Relève d’entreprise: se retirer pour revenir en force

Photo: Unsplash
Photo: Unsplash


Dans cet article publié par Le Soleil en début octobre, on parle d’Aude Lafrance-Girard, une jeune gestionnaire visiblement destinée à prendre la relève de son père Alain à la direction de l’Hôtel Château Laurier, situé à Québec. 


Mais cette étape ne s’est pas présentée du jour au lendemain; au contraire, Aude Lafrance-Girard a préféré acquérir de l’expérience pendant quelques années en travaillant au sein d’un hôtel montréalais de grande renommée avant de suivre le chemin de son père. 


Selon elle, son père ne lui a jamais fait ressentir de pression afin qu’elle se joigne aux rangs familiaux dès la fin de ses études. Elle raconte qu’il était « même d’accord pour [qu’elle] prenne de l’expérience ailleurs » avant de se lancer dans cette grande étape. 


Cette stratégie est d’ailleurs encouragée par plusieurs, notamment par Vincent Lecorne, président-directeur général du Centre de transfert d’entreprise du Québec. Il explique qu’une telle pratique permet de doubler ses gains en donnant la chance à l’individu de tester ses compétences tout en accumulant une nouvelle expérience qui pourra porter fruit dans le futur. 


Faire un petit détour de ce genre peut aussi grandement aider le niveau de crédibilité d’un individu au sein de sa future équipe. Lorsqu’un parent ou membre de la famille occupe un poste de haute importance au sein d’une entreprise, plusieurs autres membres de l’équipe risquent de voir leurs enfants grandir, ce qui peut les mener à considérer ces enfants comme moins compétents lorsqu’ils tentent de se joindre à l’équipe. 


Aude Lafrance-Girard explique qu’il était important pour elle de gagner en maturité et ainsi d’établir qu’elle était compétente et non simplement la fille d’un tel ou d’un tel. Depuis son retour dans l’entreprise familiale en 2013, elle a occupé les postes de coordonnatrice des banquets, directrice de l’hébergement et directrice des opérations.


Voici 3 conseils à considérer pour la relève selon Le Soleil, Aude Lafrance-Girard et Vincent Lecorne:


  1. Choisissez des gens d’action, capables de se revirer sur un dix cents et de réagir rapidement en temps de crise. La pandémie nous aura certainement appris l’importance d’un tel outil au sein d’une équipe.

  2. Misez sur la communication au sein d’une famille. Assurez-vous que tout est mis au point et qu’il n’y a pas de manque de communication entre les membres d’une famille. Cela évitera de choisir quelqu’un qui n’a pas réellement envie de prendre la relève!

  3. Ne pensez au prix qu’à la toute fin. Le savoir-faire et l’intérêt de l’individu devraient être au premier plan; les avoirs et le prix ne devraient pas être abordés avant que le processus ne soit très grandement avancé. 


Découvrez l’article complet ici afin d’en apprendre plus sur l’expérience d’Aude Lafrance-Girard!


Suivez Hotelleriejobs sur Facebook, Instagram et Linkedin, et abonnez-vous à notre infolettre hebdomadaire pour ne jamais manquer un nouvel article!


Laurie Dumas-Ruel

Laurie Dumas-Ruel est la Rédactrice web pour Hotelleriejobs ainsi qu'une auteure de fiction dans ses temps libres. Elle a travaillé en restauration aux côtés de touristes pendant plusieurs années et adore explorer comment les ressources humaines et les industries de l'hôtellerie, de la restauration et du tourisme sont interconnectées.