· Divers

La reconnaissance au travail, qu’est-ce que c’est concrètement ? (article 1 de 3)

En tant que conseillère en communication organisationnelle, la reconnaissance au travail est bien souvent au cœur de mes interventions. C’est pourquoi j’avais envie d’aborder le sujet plus en profondeur avec vous cette année en rédigeant une série d’articles.

Pour ce premier article, je me suis entretenue avec Sophie Brochu, présidente et fondatrice de Happy Moments. Elle a occupé des postes de direction en développement organisationnel et en ressources humaines dans des entreprises touristiques. Depuis deux ans, cette créatrice de bonheur coache des entrepreneurs et des dirigeants et donne des conférences en lien avec le bonheur, l’engagement et la motivation au travail.

Sophie, pour toi, qu’est-ce que représente la reconnaissance au travail ?
La reconnaissance, c’est le pilier de l’engagement au travail, en complémentarité avec les relations interpersonnelles entre collègues et avec les patrons, qui sont d’ailleurs fortement reliées à la reconnaissance.

Reconnaître les membres de son équipe, de son entreprise, c’est leur démontrer, par des paroles et des gestes au quotidien, qu’ils contribuent tous au succès de l’organisation. C’est reconnaître non seulement les résultats et les efforts, mais aussi les humains derrière les employés.

Enfin, c’est surtout, par sa présence et ses paroles, faire sentir à chacun qu’il est important.

Quels sont les bénéfices de la reconnaissance ?
Il y en a vraiment plusieurs. La reconnaissance contribue à augmenter la motivation, l’engagement, la fidélité (rétention) et la performance des employés. Par ricochet, elle favorise l’attractivité. En effet, dans une entreprise où la culture de reconnaissance est importante, les employés agissent comme de véritables ambassadeurs. Le bouche-à-oreille : il n’y a rien de tel pour attirer de nouveaux talents !

La reconnaissance a aussi des répercussions directes sur la qualité du service à la clientèle. Un employé reconnu est heureux et motivé. Il offrira donc un bien meilleur service à la clientèle.

Mais pour que la reconnaissance donne des résultats, celle-ci doit respecter deux critères essentiels. D’abord, elle doit être sincère, authentique. Si vous faites semblant de vous intéresser aux gens qui vous entourent, soyez assuré qu’ils s’en rendront compte rapidement.

Votre reconnaissance doit aussi être personnalisée. Les formules toutes faites ne donnent aucun résultat. Voici un exemple qui explique mon propos. Le temps des fêtes vient tout juste de se terminer. Vous avez sans doute reçu de nombreux vœux, que ce soit sous forme de courriels ou de cartes. Quel message est le plus touchant ? « Bonne année 2019. Meilleurs vœux. » OU « Stef, je te souhaite un merveilleux temps des fêtes rempli de moments magiques en compagnie de ta belle Juliette. Que 2019 t’apporte la santé (pas d’accident de ski cette année !), l’amour et des défis comme tu les aimes. »? Poser la question, c’est y répondre, n’est-ce pas ?

Est-ce que tu pourrais nous donner des exemples concrets de reconnaissance au quotidien ?
La reconnaissance au travail est directement liée aux valeurs de l’entreprise. Si les valeurs de votre organisation sont le respect, le travail d’équipe et la créativité, eh bien, vous devez les valoriser et reconnaître les comportements en lien avec elles.

Vous n’avez pas de budget pour témoigner votre reconnaissance ? Ce n’est pas grave du tout, puisque la majorité des marques de reconnaissance au quotidien ne coûtent absolument rien… ou presque.

1. La base de tout : prenez le temps de saluer les gens qui vous entourent TOUS les jours. Demandez-leur comment ils vont.

2. Vous pourriez reconnaître les beaux gestes ou comportements lors de vos rencontres d’employés, qu’elles aient lieu aux mois ou aux trimestres. Ce qui est primordial pour les gestionnaires, c’est d’éviter de vous mettre toute la pression de la reconnaissance sur les épaules. Invitez plutôt les membres de votre équipe à souligner les bons coups de leurs collègues. Par exemple, Christophe pourrait prendre la parole et dire : « Je lève mon chapeau à Caroline qui est toujours la première à aider les autres lorsqu’ils en ont besoin. Caroline, j’adore ta façon d’expliquer : tu es une excellente pédagogue. »

3. La reconnaissance commence dès la première journée de travail d’un nouvel employé. Démontrez-lui rapidement qu’il est important pour vous et l’entreprise. Comment ? En le présentant aux autres, en prenant un café seul à seul avec lui pour apprendre à le connaître, en organisant un dîner spécial, en lui offrant un petit cadeau de bienvenue. Encore une fois, trouvez votre façon d’accueillir vos nouveaux employés qui correspond à votre style et vos valeurs.

4. Un autre geste très simple : allez régulièrement sur le plancher afin de vous assurer que tout se passe bien, de bien comprendre le travail de tout de monde et, surtout, de mettre la main à la pâte lorsqu’une personne ou une équipe est submergée par le travail.

5. Il existe plusieurs façons de souligner les bons coups, comme l’obtention d’un gros contrat, un commentaire élogieux à l’endroit de votre établissement ou un trimestre record. Certaines entreprises font sonner une cloche afin que tous se rassemblent pour l’annonce du bon coup. D’autres gestionnaires préfèrent envoyer un courriel de remerciement personnalisé.

6. Votre entreprise remporte un prix ? N’attendez surtout pas que tout le monde l’apprenne dans les médias. Envoyez plutôt une note, un courriel ou une vidéo pour remercier tout le monde. L’important, c’est que votre message vous ressemble, soit authentique.

7. Votre personnel nomme un employé du mois afin de reconnaître tel comportement ou bien l’atteinte d’un objectif ? Et si cet employé du mois avait la chance de prendre son café quotidien dans une tasse spéciale ou de s’asseoir sur LA chaise Superman pendant tout le mois ? Ici, l’objectif n’est pas de trouver l’objet de reconnaissance le plus loufoque qui soit, mais plutôt de dire qu’on s’apprécie les uns les autres.

8. Souligner les anniversaires et les événements spéciaux comme la date d’entrée en poste, un mariage, l’achat de la première maison ou l’obtention d’un diplôme d’études. Une carte signée par les collègues, un courriel, un appel… Encore une fois, tout est dans la sincérité du geste.

Et par où doit-on commencer pour mettre en place une culture de reconnaissance ?
Commencez par vous posez la question suivante : qu’est-ce que je pourrais faire qui colle à mes valeurs et à mes façons de faire? Puis, impliquez votre personnel dans le processus : demandez aux membres de votre équipe ce qui leur ferait plaisir. Je suis certaine qu’ils lanceront d’excellentes idées.

Sophie, merci beaucoup de ta grande générosité. Nul doute que nous aurons la chance de nous entretenir de nouveau sur ce merveilleux sujet qu’est la reconnaissance au travail.

Myriam Bérubé

Notre blogueuse Hotelleriejobs, Myriam Bérubé, conseillère en communication et rédactrice, collabore avec les chefs d'entreprise afin d'améliorer la circulation de l'information à l'intérieur de leur organisation. Reconnaissance au travail, courriel efficace, réunion mobilisatrice… voilà ses principaux champs d’intérêt. Dans ses temps libres, elle jardine, lit des romans policiers, découvre de nouvelles recettes à tester et, par-dessus tout, passe du temps de qualité avec sa petite tornade de 6 ans.