· Restauration

Marque employeur — l’exemple de Restos Plaisirs

Chez Restos Plaisirs, on célèbre la journée du macaron.
Chez Restos Plaisirs, on célèbre la journée du macaron.
Cet article est le premier d’une série de trois dans lequel je m’entretiendrai de marque employeur avec différents joueurs de l’industrie touristique. Commençons en force avec Nancy Cloutier, conseillère en ressources humaines, et Martin Roy, directeur du marketing, pour Restos Plaisirs.

Présentez-nous brièvement Restos Plaisirs.
Restos Plaisirs, c’est 12 restaurants, 2 boutiques et un service traiteur sous les marques Cochon Dingue, JaJa, Ciel Bistro-bar, Café du Monde, Paris Grill, Lapin Sauté et Restos Plaisirs traiteur. Depuis plus de 20 ans, la philosophie de Restos Plaisirs n’a pas changé et tourne autour d’une véritable obsession : plaire. Plaire à la clientèle. Plaire au personnel.

Est-ce que vous pouvez nous en dire davantage sur votre philosophie ?
En fait, 5 principes directeurs nous guident depuis les débuts de l’entreprise :
Principe 1 : Le client, une obsession à séduire.
Principe 2 : Le personnel, notre force de séduction.
Principe 3 : Offrir un produit différent, remarquable, séduisant, qui nous assure le leadership dans notre catégorie.
Principe 4 : Une politique de gestion financière saine qui assure un bon rapport qualité/prix (produits et services).
Principe 5 : La reconnaissance de nos fournisseurs comme de véritables collaborateurs.


Même si plus de 20 ans se sont écoulés, ces principes sont toujours d’actualité et le seront encore dans 10 ans. Ils orientent nos décisions et nos actions quotidiennes. Ils nous ont permis de nous bâtir une réputation et une crédibilité. En résumé, c’est la base même de notre marque employeur.

Comment la marque employeur de Restos Plaisirs se démarque-t-elle ?
Nous jouissions d’une image de marque forte et d’une excellente réputation depuis de nombreuses années. Toutefois, nous déployons nos efforts pour travailler notre marque employeur depuis la dernière année. Pour ce faire, l’équipe des ressources humaines travaille en étroite collaboration avec celle du marketing. L’un ne va pas sans l’autre. Inutile d’avoir les plus belles idées et stratégies du monde si elles ne sont pas accompagnées d’une communication bien ciblée, c’est-à-dire vers les employés actuels et ceux qu’on veut accueillir au sein de l’entreprise.

Ce que l’on veut démontrer, c’est que travailler chez Restos Plaisirs, c’est plus qu’occuper un travail. C’est surtout intégrer une deuxième famille qui nous fera grandir.

Nous avons déjà mis en place plusieurs mesures qui sortent de l’ordinaire. Pensons à notre politique de congé sans solde qui permet aux jeunes et moins jeunes de prendre un congé pour partir en voyage et de reprendre leur poste à leur retour. L’avantage : une absence de quelques mois… au lieu d’une démission !

Nous offrons une assurance collective aux employés qui travaillent 25 heures et plus par semaine. Nous avons également mis sur pied un projet-pilote afin de les encourager à bouger. Ainsi, nous remboursons jusqu’à 150 $ annuellement leurs frais liés à l’activité physique, que ce soit un abonnement au gym ou dans un centre de ski, un cours de yoga, un marathon…

Nous avons aussi un programme de formation en partenariat avec l’École hôtelière Fierbourg qui nous permet de développer de futurs gestionnaires en cuisine. Alors, si un cuisinier désire grimper les échelons en restauration, il pourrait suivre une formation tout en étant rémunéré et en continuant de travailler chez nous.

Enfin, nous multiplions les opportunités de développement et d’avancement. C’est pourquoi tous les postes, incluant les postes de gestion et administratifs, sont affichés à l’interne. Tous les employés peuvent postuler. Par exemple, un cuisinier pourrait quitter le Cochon Dingue pour le Lapin Sauté. Ce qu’on souhaite, c’est que les gens évoluent avec nous. L’équipe du marketing constitue un excellent exemple, puisque deux de ses designers graphiques étaient serveuses dans l’un des établissements et détenaient un diplôme dans le domaine. N’est-ce pas merveilleux ?

Si je comprends bien, ce n’est que le début ?
Tout à fait. Nous accentuerons nos efforts dans les prochains mois et les prochaines années. Grâce à un plan de communication, nous effectuerons une opération de séduction afin de vendre Restos Plaisirs aux futurs employés.

Nous avons toujours été innovateurs : il est plus que temps que le grand public le sache ! C’est pourquoi, en 2019, nous mettrons en place une plateforme web dans laquelle nos employés de différents restaurants et métiers parleront de leur expérience employé.

Et quel rôle jouent les gestionnaires dans tout cela ?
Ce sont nos premiers ambassadeurs. Ils ont été sensibilisés à l’expérience des candidats qu’ils rencontrent en entrevue. Ils doivent les séduire afin qu’ils aient envie de travailler chez nous et d’inviter leurs amis à faire de même.

L’équipe des ressources humaines travaille fort pour les aider dans ce sens en rédigeant des descriptions de poste à la fois chaleureuses et humoristiques, qui mettent en valeur nos avantages.

En terminant, voici à quoi pourrait ressembler l’offre d’emploi d’un barman pour le Cochon Dingue :
« Vous connaissez la recette pour plaire ? Vous savez porter un toast ?
Qu’ils soient secoués ou remués, nouveaux ou classiques, sucrés ou salés, servis avec une olive, une tranche d’orange, une rondelle d’oignon ou 2 cerises, les cocktails n’ont plus de secret pour vous. Alcools, bières et vins, d’ici ou d’ailleurs, du grand cru à la pinte, vous avez toujours quelque chose à suggérer de l’apéro jusqu’au digestif.
Si pour vous la chimie de l’équipe, l’adrénaline des coups de feu et la passion du métier sont les ingrédients essentiels à la recette du bonheur, joignez-vous à nous ! »

Hum ! Si j’étais barmaid, j’aurais envie d’envoyer mon CV à l’instant… Mais non, je suis conseillère en communication interne et rédactrice !

Myriam Bérubé

Notre blogueuse Hotelleriejobs, Myriam Bérubé, conseillère en communication et rédactrice, collabore avec les chefs d'entreprise afin d'améliorer la circulation de l'information à l'intérieur de leur organisation. Reconnaissance au travail, courriel efficace, réunion mobilisatrice… voilà ses principaux champs d’intérêt. Dans ses temps libres, elle jardine, lit des romans policiers, découvre de nouvelles recettes à tester et, par-dessus tout, passe du temps de qualité avec sa petite tornade de 6 ans.