· Tourisme

5 faits que vous ignorez sur le métier de moniteur de ski

Jean-François Beaulieu est moniteur de ski alpin depuis 27 ans et directeur de l’école de glisse du Mont Sainte-Anne depuis 12 ans. Des jeunes et moins jeunes, il en a vus sur les pistes de ski au cours de sa carrière. Aujourd’hui, il nous présente la face cachée de son métier.
 
Une clientèle de tous les âges
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, notre clientèle est des plus variées. Bien sûr, on donne des cours d’initiation aux tout-petits (dès 3 ans), mais on propose aussi des cliniques aux adultes qui souhaitent parfaire certaines techniques afin de profiter de la montagne au maximum.
 
Ainsi, nos 250 moniteurs accompagnent les skieurs de nos nombreux programmes : le programme récréatif pour les 3 à 15 ans, sept programmes spécialisés (Minis Talents, Jeunes Talents Plus, Jeunes Talents Compétition, Jeunes Talents Bosses, Jeunes Talents Freestyle, Jeunes Talents Snowboard et Apprenti-Moniteur), des camps d’entraînement (présaison, de Noël ou de la relâche, par exemple) et le programme pour adultes.
 
La dynamique varie beaucoup selon l’âge des skieurs. Les enfants apprennent à une vitesse incroyable. En tant que moniteur, notre responsabilité est de leur apprendre à skier de façon sécuritaire et dans le plaisir. Avec les adultes, on développe un autre genre de relation. Lors des remontées, nous avons bien souvent des discussions passionnantes. Tout le monde est là pour profiter de la montagne, du grand air et de la vue magnifique.
 
Moniteur : expert négociateur
Lorsqu’un enfant n’a pas envie de skier, le moniteur et, au besoin, le superviseur se transforment en négociateurs. Certains enfants ont peur de la montagne. Avouons qu’à 5 ans, ça peut être impressionnant ! D’autres se découragent lorsqu’ils tombent ou craignent que l’apprentissage soit difficile. Peu importe la raison, il faut arriver à les faire changer d’idée. Bien souvent, lorsqu’ils voient les autres s’amuser, ils embarquent dans le bateau à leur tour. Et, en dernier recours, un chocolat chaud, ça fait des miracles !
 
Plusieurs niveaux de certification
Ne devient pas moniteur de ski qui veut ! L’Alliance des moniteurs de ski du Canada a comme mandat de former et de certifier les moniteurs. Ainsi, pour obtenir le niveau 1, la base pour devenir moniteur, il faut suivre une formation de 3 jours. On y apprend entre autres les éléments fondamentaux pour enseigner aux skieurs débutants et intermédiaires ainsi que les techniques pour travailler avec les enfants.
 
Puis, les moniteurs qui le souhaitent peuvent obtenir leurs niveaux 2, 3 et 4. Ils développeront de nouvelles compétences pour enseigner aux niveaux plus avancés et former à leur tour des moniteurs.
 
Des moniteurs, il y en a de tous les âges et de tous les horizons. Au Mont Sainte-Anne, nous avons des moniteurs de 15 à 80 ans. Eh oui ! Certains enseignent depuis plusieurs décennies. De l’étudiant en génie civil, en passant par le mécanicien et la directrice de banque… sur les pistes, l’amour du ski efface tout le reste.
 
Une culture de formation continue
À l’école de glisse, nous prônons le développement des compétences. C’est pourquoi de nombreux moniteurs s’entraînent pour obtenir le prochain niveau de certification ou pour, tout simplement, améliorer leurs techniques.
 
Les moniteurs, des passionnés
Certains de nos moniteurs avaient une carrière. Puis, rendus à 30-35 ans, ils se sont rendu compte qu’ils détestaient ce qu’ils faisaient et ont décidé de tout lâcher pour faire ce qu’ils aimaient et devenir moniteurs.
 
On comprendra qu’au Québec, on ne peut gagner sa vie comme moniteur de ski 365 jours par année. Certains travaillent une partie de l’année avec nous, puis migrent de l’autre côté de l’hémisphère le reste de l’année. D’autres restent au Mont Sainte-Anne et travaillent dans d’autres secteurs, que l’on pense au golf, au camping, au restaurant, à la billetterie ou à l’entretien et à la construction des pistes de vélo de montagne. Si quelqu’un est ouvert et polyvalent, il peut travailler avec nous à l’année.
 
Être moniteur au Mont Saint-Anne, c’est le paradis. Les experts s’entendent pour dire que c’est la plus belle destination de ski à l’est des Rocheuses, que l’on soit débutant ou expert.

Myriam Bérubé

Notre blogueuse Hotelleriejobs, Myriam Bérubé, conseillère en communication et rédactrice, collabore avec les chefs d'entreprise afin d'améliorer la circulation de l'information à l'intérieur de leur organisation. Reconnaissance au travail, courriel efficace, réunion mobilisatrice… voilà ses principaux champs d’intérêt. Dans ses temps libres, elle jardine, lit des romans policiers, découvre de nouvelles recettes à tester et, par-dessus tout, passe du temps de qualité avec sa petite tornade de 6 ans.