· Main d’œuvre

Recherche d’emploi en ligne : 3 questions à se poser

Même si rien ne remplacera les relations humaines et un bon réseau de contacts, la recherche en ligne constitue une bonne stratégie de recherche d’emploi. Voici quelques questions à vous poser afin de sortir du lot et d’éviter certains pièges.

Grand-maman serait-elle fière de moi ?


Rappelez-vous : tout ce que vous diffusez sur Internet est public. Par conséquent, vos futurs employeurs y auront accès. Alors, pour que votre cyberréputation demeure irréprochable, demandez-vous si votre grand-maman serait fière de vous avant d’écrire un commentaire ou de diffuser une photo.

Surveillez aussi ce que les autres publient à votre sujet. Avant la venue des réseaux sociaux, ce qui se passait dans un party… restait dans le party. Alors on pouvait bien faire des folies, cela restait entre nous. Maintenant, les choses ont un peu changé. Un ami diffuse une photo compromettante de vous sur Facebook ? Demandez-lui de la retirer immédiatement. Encore mieux : entendez-vous dès le début de la fête pour que les photos qui y seront prises restent du domaine privé.

À ce sujet, je vous invite à lire l’article suivant paru en novembre 2017 :
5 façons de soigner son image sur les réseaux sociaux

Google, qu’est-ce qu’Internet révèle sur moi ?


Cela peut paraître un peu égocentrique, mais googlez-vous de temps à autre. Vous trouvez un commentaire négatif à votre sujet ? Contactez sans tarder le gestionnaire du site afin de le supprimer. Il n’y a aucun mal à ce que vous apparaissiez partout sur le web… pourvu que l’information qui circule soit positive. Participer à un événement caritatif, c’est positif. Être membre d’un conseil d’administration, c’est positif. Collaborer à un blogue, c’est positif.

Est-ce que mon opinion ou mon expertise sur un sujet X pourraient intéresser les autres ?


Vous aimeriez obtenir un emploi comme concierge dans un hôtel réputé ? Vous êtes un pro de la cuisine sans gluten ? Faites-vous connaître en créant votre blogue professionnel. Vous pourrez y écrire des articles et y diffuser des capsules audio ou vidéo. Vous pourrez ensuite les partager sur Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram. Plus vous serez connu, plus vous aurez de chance d’attirer l’attention des recruteurs.

Vous ne souhaitez pas vous lancer dans une telle aventure ? C’est correct. Car il faut savoir qu’alimenter un blogue nécessite du temps, puisque son succès réside dans la fréquence et la qualité du contenu. À la place, vous pouvez partager le contenu d’autres experts, commenter les articles de vos blogueurs préférés ou joindre des groupes de discussion qui vous intéressent.

Quelques conseils en vrac


    •    Partagez les offres d’emploi que vous voyez sur les réseaux sociaux ; cela pourrait inciter vos amis/relations à faire de même.

    •    Utilisez une adresse courriel classique et professionnelle. Rouli-roulant88, c’était mignon à 16 ans… ça l’est moins 20 ans plus tard !

    •    Même si l’emploi que vous visez ne requiert pas une excellente maîtrise du français, faites un effort pour soigner vos écrits sur le web. Un gros plus en votre faveur.

    •    Vérifiez régulièrement vos paramètres de confidentialité afin de savoir qui a accès à votre contenu.

Un dernier conseil en terminant… Faites vos recherches d’emploi à la maison et non sur votre milieu de travail. Primo, c’est manqué de respect envers votre employeur. Secundo, vous risquez de vous faire prendre puisque ce dernier a facilement accès à vos courriels entrants et sortants ainsi qu’à votre historique de navigation Internet.

Myriam Bérubé

Notre blogueuse Hotelleriejobs, Myriam Bérubé, conseillère en communication et rédactrice, collabore avec les chefs d'entreprise afin d'améliorer la circulation de l'information à l'intérieur de leur organisation. Reconnaissance au travail, courriel efficace, réunion mobilisatrice… voilà ses principaux champs d’intérêt. Dans ses temps libres, elle jardine, lit des romans policiers, découvre de nouvelles recettes à tester et, par-dessus tout, passe du temps de qualité avec sa petite tornade de 6 ans.