· Main d’œuvre

5 trucs pour bien communiquer en entrevue

Combler les « euh » par des pauses bien choisies ou un débit plus rapide, projeter la confiance et savoir transmettre l’essentiel de ses compétences à travers les questions posées... En entrevue, l’art de communiquer vaut bien plus que les réponses données. Cinq astuces pour épater les recruteurs.

Sortez le grand jeu dès le départ

La première impression compte pour beaucoup ! Certains détails peuvent sembler tomber sous le sens, mais sont souvent négligés : un sourire franc, par exemple. Pensez à une personne que vous rencontrez pour la première fois et qui n’esquisse aucun sourire et ne vous adresse pas la parole. Qu’allez-vous garder comme souvenir ?

Dès que votre interviewer vient vous chercher, vous devez lui communiquer votre personnalité. Donnez-lui une poignée de main digne de votre dynamisme. C’est le moment aussi de commenter positivement les lieux de travail ou d’avoir avec lui un bref échange. C’est à vous de donner le ton à l’entrevue qui suivra. Et il est tout à votre avantage que ce ton soit courtois.

Provoquez l’enthousiasme

L’enthousiasme est contagieux. Si vous parsemez vos réponses de « euh », non seulement votre interlocuteur aura de la difficulté à suivre, mais vous ne dégagerez pas la confiance. Une façon de contrer ce tic de langage est d’accélérer votre débit de parole. Vous aurez ainsi l’air plus énergique. Évitez de prendre un ton monotone. Pensez à captiver votre interviewer en parlant de façon passionnée et imagée.

Discutez plutôt que récitez

Une entrevue se veut un lieu d’échange. Si vous semblez avoir appris vos réponses par cœur et que vous ne faites que vendre votre salade, votre interlocuteur ne sera pas impressionné. De plus, un flot de paroles sans pause fait rapidement perdre l’intérêt. Prenez des pauses bien placées pour insister sur des éléments importants de vos compétences.

En savoir plus | journaldemontreal.com