· Divers

Devenir leader, ça s’apprend !

Qu’est-ce qui différencie un gestionnaire leader d’un simple gestionnaire ? Sa facilité à inspirer les membres de son équipe par son attitude orientée vers les résultats, ses idées innovantes et créatrices, sa vision claire et positive, sa capacité à partager son expertise afin d’aider les autres à exploiter leur plein potentiel… et j’en passe.

Bien souvent, c’est le leadership d’un chef d’entreprise qui fait la différence entre la réussite et l’échec. Malheureusement, le leadership n’est pas donné à tous. Heureusement, ça s’apprend. Voici donc quelques conseils pour devenir un leader.

1. Être un modèle inspirant

Pour motiver les membres d’une équipe à s’investir dans une entreprise, il faut être motivé soi-même et savoir les inspirer. Pour ce faire, misez sur la collaboration et l’entraide. Adoptez aussi une attitude positive… tout en montrant que vous avez aussi des faiblesses. Rappelez-vous : les gens (qui semblent) parfaits, on ne les aime pas !

2. Démontrer de la reconnaissance

La reconnaissance au travail constitue un important levier pour mobiliser les gens autour d’un objectif commun. Elle doit s’exprimer au quotidien par de simples paroles et gestes :
    -    Être présent auprès de son équipe et de ses collaborateurs ;
    -    S’intéresser (vraiment) à eux en tant que personnes et à ce qu’ils font ;
    -    Poser des questions pour mieux comprendre leur travail ;
    -    Consulter quelqu’un pour son expertise ;
    -    Féliciter une équipe qui a réalisé un mandat difficile, dont le client vous a fait part de sa satisfaction.

3. Apprendre à gérer son stress

Quand vous vivez une période de stress, comment réagissez-vous ? Êtes-vous plutôt du genre à vous défouler sur vos employés ou à canaliser votre stress ? Gérer vos émotions vous aidera à transformer une situation désagréable (soumission refusée) en une expérience positive (améliorer certaines pratiques).

4. Maximiser le potentiel de chacun


Vous connaissez le dicton « Deux têtes valent mieux qu’une » ? C’est tout à fait vrai. En effet, personne ne détient le monopole des bonnes idées. N’hésitez pas à demander l’avis des autres sur un nouveau projet ou une politique déjà en place. Ainsi, vous verrez toutes les facettes d’une situation, en plus d’avoir des employés qui se sentent utiles et considérés.

Vous voyez qu’un employé démontre beaucoup de potentiel ? Donnez-lui des défis, que ce soit de nouvelles responsabilités ou une promotion.

5. Écouter


Oui, c’est vrai qu’un bon leader communique aisément. Cependant, il doit avant tout savoir écouter. À ce sujet, je vous invite à lire mon article « L’écoute : qualité numéro 1 des bons communicateurs ».

6. Formuler des attentes claires


Ne tenez jamais pour acquis que les membres de votre équipe connaissent vos objectifs et les stratégies pour les atteindre. Vous devez leur en parler et les laisser vous poser des questions.

Même chose concernant vos attentes. Quel est le niveau de qualité vous attendez ? Et qu’en est-il de la ponctualité ou de la tenue vestimentaire attendues ?

Bien sûr, devenir un gestionnaire leader demande du temps. Essayez d’intégrer ces bonnes habitudes graduellement, mais surtout, donnez-vous le droit à l’erreur. Je vous le répète : personne n’est parfait.

En terminant, je vous propose quelques idées de lectures fort inspirantes :
    -    Les 150 meilleurs conseils de management de la Harvard Business Review (Les Éditions Transcontinental)
    -    Les 100 règles d’or du management : un autre point de vue sur l’art de diriger, de Richard Templar (Édition Marabout)
    -    Management d’équipe : 7 leviers pour améliorer bien-être et efficacité au travail, de Jean-Pierre Brun (Groupe Eyrolles)

Myriam Bérubé

Notre blogueuse Hotelleriejobs, Myriam Bérubé, conseillère en communication et rédactrice, collabore avec les chefs d'entreprise afin d'améliorer la circulation de l'information à l'intérieur de leur organisation. Reconnaissance au travail, courriel efficace, réunion mobilisatrice… voilà ses principaux champs d’intérêt. Dans ses temps libres, elle jardine, lit des romans policiers, découvre de nouvelles recettes à tester et, par-dessus tout, passe du temps de qualité avec sa petite tornade de 6 ans.