· Divers

Découvrez Eve Paré, PDG de l’Association des hôtels du Grand Montréal

Pour Eve Paré, être économiste, ce n’est pas un métier, c’est une façon objective de voir les choses, d’aborder les enjeux. C’est cette philosophie qui a teinté le cheminement professionnel de cette passionnée, qui n’était pas du tout destinée à l’hôtellerie.

Eve, parlez-nous de votre parcours professionnel.

À ma sortie de l’Université du Québec à Montréal, maîtrise en sciences économiques en poche, j’ai travaillé comme analyste de marché à l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ). Je me suis rapidement rendu compte que je n’avais pas le profil type de l’analyste. Ce qui me faisait vibrer et me passionne toujours autant, c’est de défendre les intérêts des membres.

À l’époque, on m’a confié le mandat de collaborer à la négociation de la convention collective pour le secteur résidentiel. Les principaux enjeux touchaient les régimes de retraite et d’assurance. Il fallait à la fois comprendre des concepts très abstraits et parvenir à les vulgariser pour nos membres entrepreneurs. J’ai beaucoup appris de cette expérience.

Par la suite, j’ai déménagé à Ottawa pour faire notamment des relations gouvernementales pour les Producteurs laitiers du Canada, avant de poursuivre mon chemin dans le monde agroalimentaire à la Fédération des producteurs de porcs du Québec. Reportons-nous-en 2007 : c’était la crise. On a travaillé très fort afin de redorer l’image de l’industrie et de réconcilier ses différents acteurs.

Et comment êtes-vous arrivée à l’Association des hôtels du Grand Montréal ?

Une occasion s’est présentée, tout à fait par hasard. Qui plus est, un très heureux hasard. Même si mon poste de présidente-directrice générale de l’organisation peut sembler, de prime abord, aux antipodes de mes expériences passées, on remarque un dénominateur commun. En effet, j’ai toujours travaillé à défendre les intérêts du groupe, que ce soit les entrepreneurs, les producteurs laitiers ou de porcs et maintenant les hôteliers du Grand Montréal.

Quel est le rôle de votre organisation ?

La mission de l’Association des hôtels du Grand Montréal (AHGM) est d’informer ses membres, de représenter leurs intérêts et de catalyser leur énergie vers un objectif commun, c’est-à- dire le développement de l’activité touristique et économique. L’Association compte aujourd’hui 85 membres qui proviennent tant du centre-ville de Montréal, de Laval que de la Rive-Sud. Depuis mon arrivée il y a presque 5 ans, on a revu notre image et démocratisé l’association. Auparavant plus élitiste, l’AHGM se veut désormais plus inclusive en s’adressant à tous les gestionnaires hôteliers et non plus uniquement aux directeurs généraux. À titre d’exemple, nous avons des comités composés de directeurs des ventes et marketing, des ressources humaines et des opérations.

Pourquoi avoir pris un tel virage ?

Parce qu’être plus inclusif n’engendre que du positif. Les enjeux sont majeurs dans l’industrie hôtelière. L’objectif est de créer une synergie entre les membres. Il faut éviter de se percevoir comme des concurrents entre nous, mais plutôt travailler ensemble pour le bien collectif. La concurrence est vive et Montréal doit se démarquer. Pourquoi les gens iraient-ils passer un weekend à Montréal plutôt qu’à Ottawa ? Pourquoi un promoteur déciderait-il de tenir son événement à Montréal plutôt qu’à Toronto, Boston ou Paris ? Nos membres travaillent maintenant en collégialité plutôt qu’en concurrence. On mise beaucoup sur l’acquisition de connaissances, sur une analyse économique objective, afin que chacun prenne des décisions d’affaires les plus éclairées possible.

En terminant, je crois que vous êtes particulièrement fière de deux réalisations?

Tout à fait. Édité 3 fois par année, le magazine Montréal, depuis 1642 fournit un contenu original à la clientèle hébergée dans les quelque 16 500 chambres de nos membres. Bien plus qu’un guide touristique, cette publication bilingue met en valeur Montréal et les Montréalais. Elle traite en profondeur des nombreux attraits de la ville : sa gastronomie, sa culture, ses entreprises émergentes, ainsi que ses nombreux événements et festivals.

Nous venons tout juste de tenir la troisième édition des Prix Hotelia, qui visent à promouvoir les meilleures pratiques et initiatives dans l’industrie. Il s’agit aussi de reconnaître l’excellent travail du personnel hôtelier. Rappelons-nous : le succès des entreprises repose avant tout sur l’engagement et le professionnalisme de tous ses membres.

Pour s’informer ou devenir membre :
514 939-2583
info@ahgm.org

Myriam Bérubé

Notre blogueuse Hotelleriejobs, Myriam Bérubé, conseillère en communication et rédactrice, collabore avec les chefs d'entreprise afin d'améliorer la circulation de l'information à l'intérieur de leur organisation. Reconnaissance au travail, courriel efficace, réunion mobilisatrice… voilà ses principaux champs d’intérêt. Dans ses temps libres, elle jardine, lit des romans policiers, découvre de nouvelles recettes à tester et, par-dessus tout, passe du temps de qualité avec sa petite tornade de 6 ans.