· International

Pour 4 millions de personnes, le salaire minimum arrive en Allemagne

BERLIN – «Je vais pouvoir m'offrir un peu plus de choses»: le salaire minimum arrive en Allemagne et Jessica Arendt, vendeuse, gagnera désormais un euro supplémentaire de l'heure. Mais pour Mathias Möbius, maître-boulanger, cela signifiera des hausses de prix dans ses magasins.


La chancelière conservatrice Angela Merkel n'en voulait pas, inquiète d'effets néfastes sur l'emploi et de la rupture avec une tradition sociale bien ancrée de non-ingérence de la puissance publique dans les relations salariales. Au nom de la justice sociale, et devant le développement d'un large secteur de bas salaires, ses alliés sociaux-démocrates lui ont forcé la main. Finalement, au terme d'un laborieux processus, le salaire minimum arrive au 1er janvier.  


La boulangerie de Berlin qui emploie Jessica, 23 ans, devra maintenant la payer 8,50 euros bruts de l'heure (12 $). Comme elle, 3,7 millions de salariés doivent voir leur fiche de paie augmenter dès janvier, selon le ministère allemand de l'Emploi.

Rien que dans les 45 boulangeries de M. Möbius en Saxe, plus de 300 salariés seront concernés. Une bonne chose, selon le patron, qui apprécie qu'un métier très dur trouve «la reconnaissance financière» qu'il mérite. «Peut-être que cela profitera à l'image de notre secteur», explique-t-il à l'AFP.


Pour en savoir plus journaldemontreal.com