· International

Accor bientôt un "géant" de l'hôtellerie en Chine?

L'hôtelier Accor va nouer avec son homologue chinois Huazhu un partenariat commercial et capitalistique qui doit permettre au groupe français de monter en puissance en Chine, ont-ils annoncé dimanche 14 décembre.

"L'objectif de ce partenariat stratégique est d'accélérer le développement en s'appuyant sur la puissance de Huazhu, ses relations avec les investisseurs immobiliers et son expérience dans la gestion d'un vaste réseau hôtelier en Chine", selon le communiqué des deux groupes.


L'idée est d'accoucher d'un "géant du secteur hôtelier en Chine", selon les mots du PDG d'Accor, Sébastien Bazin, cité dans le communiqué.


Aux termes du partenariat, chaque groupe garde ses hôtels, mais le chinois se charge de l'exploitation opérationnelle de ceux du français dans les segments économiques (Ibis, Ibis Styles), milieu de gamme (Novotel et Mercure), et pour un haut de gamme (Grand Mercure) en Chine, Mongolie, et à Taiwan.


Accor, leader européen de l'hôtellerie, garde l'exploitation de ses autres établissements haut de gamme (Sofitel, Pullman, MGallery et The Sebel), mais entend "bénéficier" des "relations privilégiées" de son associé "avec les principaux partenaires et investisseurs de la région pour accélérer son développement" en Chine où Accor est présent "depuis plus de 30 ans".

De nombreux groupes occidentaux, dans divers domaines d'activités, s'associent avec un partenaire chinois afin de pouvoir pleinement se développer sur cet immense marché en pleine croissance.

Pour Accor, l'intérêt est de profiter de "la large couverture, la notoriété locale et la puissance de développement de Huazhu en Chine".


Huazhu, connu également sous le nom de China Lodging Group, lorgne lui "la renommée internationale des marques de Accor et la puissance de son réseau de distribution mondial".


"En conjuguant nos forces, nous accélèrerons notre croissance et attirerons plus de clients vers nos réseaux", s'est réjoui le patron de Huazhu, Ji Qi, cité dans le communiqué.


Pour en savoir plus | challenges.fr