· International

Recrutement par Skype : comment s’y prendre?

Avec la crise de la main-d’œuvre qui continue de s’acharner sur les restaurateurs et les hôteliers québécois, recruter des travailleurs étrangers semble être la meilleure solution pour y remédier. Bien souvent, en raison de la distance, une rencontre virtuelle avec le candidat potentiel s’impose. Avec les conseils de Sara-Claude Mathieu, directrice en acquisition des talents chez Hotelleriejobs.com, découvrez comment éviter les déceptions et les mauvaises surprises au terme de ce long voyage.


Le processus d’embauche d’un travailleur étranger est beaucoup plus complexe que celui d’un travailleur québécois. Puisque le candidat d’ailleurs ne connaît pas nécessairement les réalités du travail et de la vie du Québec, l’une des choses les plus importantes est donc d’être entièrement transparent à ces sujets. En tant qu’employeur, c’est votre responsabilité d’être honnête sur plusieurs points dont le salaire, le système de taxes, la température, le transport et, sans oublier, le logement. Lors de l’entrevue Skype, bien que vous vouliez vous présenter sous votre meilleur jour, il est essentiel d’être transparent sur tous les fronts (type de gestion, contrat d’employé, moyenne d’âge des employés, assurances, etc.). Ce n’est surtout pas le moment d’omettre certains détails à votre sujet. Garder en tête que le candidat est prêt à quitter sa vie pour travailler chez vous!


La confiance occupe une très grande place lorsque l’on se lance dans le recrutement à l’international. Comme il peut être difficile de faire confiance à un candidat que l’on vient tout juste de rencontrer, il est essentiel pour l’employeur de se renseigner sur ses motivations véritables. Sans leur prêter de mauvaises intentions, par le passé des candidats malhonnêtes ont réussi à flouer des entreprises. Vous devez aussi vous assurer que le candidat saura s’adapter aux conditions du Québec et à ses nouveaux collègues. Quel genre d'employé est-il? Comment s’adapte-t-il en situation de nouveauté? A-t-il déjà travaillé avec des gens d’origines différentes? Voici, quelques questions pour vous aider à déterminer de quel type d’employé il s’agit.


Finalement, l’une des étapes les plus importantes dans ce processus est la prise de références. En réunissant les commentaires et les opinions d’anciens employeurs, vous pourrez alors déterminer, si oui ou non, ce candidat est la perle dont vous avez besoin.

Gabrielle Breton

Gabrielle est une véritable passionnée de l'univers des communications et des médias. Entre créer du contenu intéressant, réaliser des entrevues et rédiger des articles, elle est toujours prête, cellulaire à la main, à dénicher le facteur wow! Ce qu'elle préfère? Créer du contenu multi-plateforme qui saura capter l'attention.