Thinking about a new job?


Browse our hospitality, food services and tourism job offers

· Misc

5 questions d'entretien auxquelles vous n'êtes pas obligé de répondre

Lors d'un entretien d'embauche, la frontière entre une conversation professionnelle et une intrusion dans la vie privée peut parfois devenir floue. Alors que les employeurs cherchent à mieux connaître leurs potentiels employés, certains peuvent poser des questions qui, bien qu'apparemment innocentes, sont en fait illégales et discriminatoires. Cet article explore comment identifier ces questions lors d'un entretien et propose des stratégies pour y répondre avec professionnalisme, tout en préservant vos droits et votre dignité.


1. Êtes-vous marié(e) ? 

Cette question peut être perçue comme une tentative d'identifier l'état civil pour discriminer contre ceux qui pourraient demander des congés pour famille, par exemple. Si posée, vous pourriez élégamment détourner la question en mettant l'accent sur votre engagement professionnel : « Je suis totalement engagé(e) envers ma carrière et je sais parfaitement équilibrer ma vie professionnelle et personnelle. »

2. Avez-vous des enfants ? Avez-vous l'intention d'en avoir ? 

Cette interrogation peut indiquer une discrimination potentielle basée sur le genre, particulièrement contre les femmes. Une réponse pourrait être : « Je peux vous assurer que mes responsabilités personnelles n'interfèrent pas avec mes performances professionnelles. »

3. Avez-vous des problèmes de santé ? 

Poser des questions sur la santé est illégal, car cela peut mener à une discrimination basée sur des conditions médicales ou contre les personnes handicapées. Une bonne réponse serait : « Je suis pleinement capable de réaliser les tâches associées à ce poste. Y a-t-il des compétences spécifiques que vous aimeriez discuter ? »

4. Quel était votre salaire dans votre dernier emploi ? 

Discuter des salaires précédents risque de limiter votre potentiel de négociation pour une offre salariale adaptée. Il est donc recommandé de concentrer la conversation sur vos attentes plutôt que sur votre historique salarial. Vous pourriez répondre : « Je suis à la recherche d'une rémunération qui reflète adéquatement mes compétences et mon expérience. » De plus, dans les domaines de l'hôtellerie, de la restauration, et du tourisme, l'examen du dossier de crédit du candidat est généralement inutile. Ces postes ne requièrent pas de responsabilités financières directes justifiant une telle vérification.

5. Des questions sur votre origine ethnique et/ou votre religion.

Ces questions sont non seulement inappropriées, mais aussi illégales, car elles peuvent ouvrir la porte à des discriminations. Par contre, une entreprise peut demander à ses employés de rester neutres sur leurs convictions religieuses au travail, pourvu que cela soit nécessaire et raisonnable pour son bon fonctionnement.   

   


Législation :

Au Québec, toutes les questions reliées à la race, la langue, l’état civil, la religion, à un handicap, au sexe, à une grossesse potentielle ou existante, à l’orientation sexuelle, à l’âge, aux convictions politiques, à l’origine ethnique ou nationale, et à la condition sociale sont illégales, puisqu'elles peuvent mener à une discrimination directe ou indirecte.

En effet, selon la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé, le Code civil du Québec ainsi que la Charte des droits et libertés de la personne, un employeur ne peut recueillir que les informations strictement nécessaires pour évaluer la capacité du candidat à occuper le poste. Même si c'est pour détendre l'atmosphère ou apprendre à connaître quelqu'un, poser des questions discriminatoires est interdit par l'article 18.1 de la Charte des droits et libertés de la personne et peut porter atteinte à la vie privée, à la dignité et à la réputation du postulant.

En d’autres mots, tout ce qui n'est pas directement lié au poste proposé ne devrait pas être discuté lors d'un entretien, surtout si cela concerne la vie privée du candidat.

Tout manquement à ces principes peut non seulement entraîner des sanctions légales, mais aussi nuire à la réputation de l'entreprise. Il est donc crucial que les employeurs s'assurent de la pertinence et de la nécessité des informations demandées pour éviter tout risque de discrimination ou de violation de la vie privée.

Conclusion

N'oubliez jamais que vous êtes là pour évaluer si l'entreprise vous convient autant qu'ils cherchent à voir si vous leur conviendrez. Les entretiens sont un jeu de miroir, où la transparence doit être équilibrée et respectueuse. Si une question vous semble hors de propos, écoutez votre instinct – votre confort et votre intégrité ne sont pas à négliger.

Mathilde Godbout

With one foot in the tourism sector and the other in the world of communications, Mathilde combines her role as a travel guide author with that of a web editor. An avid explorer, her journeys to the farthest flung corners of the globe have given her unique perspectives on personal development, psychology, and the countless facets of tourism. Her mission? To add value to the lives of her readers by writing content that is both practical and relevant.