· Misc

Marque employeur — l’exemple de Groupe Germain Hôtels

Cet article est le dernier d’une série de trois dans lequel on aborde un sujet d’actualité, la marque employeur. Laissons la parole à Sylvie Dionne, directrice culture et talents chez Groupe Germain Hôtels.

Présentez-nous brièvement Groupe Germain Hôtels.

Groupe Germain Hôtels est une entreprise familiale dirigée par Christiane et Jean-Yves Germain qui possède et exploite les Hôtels Le Germain ainsi que les Hôtels Alt et Alt+ partout au Canada. Au moment de l’entrevue, nous procédions à l’ouverture de l’Hôtel Alt, à Saskatoon, notre 18e hôtel.

Depuis combien de temps la marque employeur de l’entreprise est-elle en place ?

En fait, il n’y a pas de moment précis. C’est quelque chose qui a évolué avec les années, qui ne portait pas le nom de marque employeur auparavant.

Qu’est-ce qui caractérise votre marque employeur ?

Principalement deux caractéristiques : les valeurs de l’entreprise et le fait qu’on accorde autant d’importance à l’expérience client qu’à l’expérience employé.

Cinq valeurs guident nos paroles, nos gestes et nos décisions au quotidien, soit le respect, le travail d’équipe, le sens de l’esthétisme, l’audace et la générosité. Ainsi, lorsque nous recrutons du personnel, nous faisons tout ce qui est possible pour engager des gens qui partagent ces mêmes valeurs.

De plus, l’expérience employé, c’est-à-dire le bien-être de chaque membre de la grande famille de Groupe Germain Hôtels, est aussi importante que l’expérience client. C’est essentiel ! Ainsi, si on recrute les bonnes personnes, qu’on leur accorde toute l’attention dont elles ont besoin et qu’on les forme adéquatement selon nos standards de qualité, elles nous le rendront bien. Comment ? En offrant à leur tour un excellent service à nos invités, et en étant motivé, fidèle et engagé.

Est-ce que vous pouvez nous partager quelques réalisations en lien avec la marque employeur ?

Tous les gestionnaires sont formés pour gérer « à la Germain », que l’on pense au recrutement, à l’intégration, à la formation à la tâche, à la gestion des plaintes ou à quelques autres processus… Par exemple, nous avons remplacé la traditionnelle évaluation de rendement par une rencontre que nous appelons tête-à-tête. Bien sûr, les valeurs de l’entreprise sont à l’ordre du jour. Le gestionnaire reconnaît l’employé pour ses forces et l’incite à continuer de miser sur les valeurs qu’il incarne déjà. Puis, ils travailleront ensemble afin qu’il développe celles qui l’animent moins.

Nous partageons aussi la stratégie de croissance de l’entreprise ainsi que ses projets de développement, et nous favorisons l’évolution de chaque membre d’équipe au sein de Groupe Germain Hôtels. De cette façon, nous voulons changer la mentalité selon laquelle les emplois en hôtellerie sont temporaires. Au contraire : on veut démontrer qu’il y a plusieurs opportunités de croître avec nous, que ce soit pour des emplois de première ligne, administratifs ou au siège social. Bien sûr, nous aurons toujours besoin de personnel pour les emplois typiquement associés à l’hôtellerie comme les préposés au confort, à l’accueil ou au service des mets et boissons, mais aussi en informatique, en administration et en droit.

Nous utilisons également la vidéo dans nos stratégies de recrutement. Ainsi, lorsque nous avons repris la gestion de l’Hôtel La Ferme, qui est devenu l’Hôtel & Spa Le Germain Charlevoix, tout un défi nous attendait. Nous avons donc conçu et diffusé une vidéo dans laquelle nous présentions tous les avantages d’y travailler, notamment la qualité de vie, le plein air, la beauté des paysages et la proximité de la ville de Québec. Une stratégie qui a fonctionné !

En terminant, nous faisons preuve d’audace (rappelons ici qu’il s’agit d’une des 5 valeurs) dans nos façons de faire afin de favoriser le bien-être des employés. Pensons au sondage hebdomadaire pour mesurer l’engagement et le bonheur du personnel, à la Journée de la famille qui se déroule annuellement dans chaque hôtel ou à la « nuit magique » qui permet à chaque nouvel employé de découvrir l’expérience que nous souhaitons qu’il fasse vivre à nos invités.

Merci Mme Dionne pour cette belle entrevue. Il va sans dire que Groupe Germain Hôtels a compris qu’il ne faut pas se contenter de dire à ses employés qu’ils sont importants, mais qu’il faut surtout le leur démontrer au quotidien.

Myriam Bérubé