· Misc

La pause-café : pas obligatoire, mais…

Deux camps s'opposent par rapport à la pause-café. D’un côté, on trouve ceux qui y adhèrent, qui la considèrent comme essentielle. À l’opposé, il y a ceux qui la voient comme une perte de temps et d’argent.

« La pause-café n’est pas obligatoire, mais quand elle est accordée par l’employeur, elle doit être payée et incluse dans le calcul des heures travaillées. » C’est l’information que l’on peut lire sur le site de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail.

Pour ma part, bien qu’elle ne soit pas obligatoire, je la préconise fortement et pour plusieurs raisons.

Gagner en productivité

Oui, oui, vous avez bien lu. Et voici pourquoi. Selon les études, la capacité de concentration des adultes avoisinerait les 90 minutes. Au-delà, le cerveau se fatigue et gambade. Résultat : la productivité chute de façon radicale. Alors comment peut trouver un nouveau souffle ? 
En marchant quelques minutes, dégustant un café ou un thé ou discutant avec des collègues.

Après une dizaine de minutes, vous retrouverez votre entrain et votre concentration. Et bien souvent, un dossier sur lequel on bloquait devient miraculeusement bien plus simple. Gageons que l’effet du café y est aussi pour quelque chose !

Souder les liens


La pause-café, c’est comme un rituel. On se retrouve pour discuter de tout et de rien. C’est l’occasion d’apprendre à se connaître, de se confier, de discuter des dernières séries à suivre sur Netflix… Vous découvrez vos collègues sous un autre jour. Tiens, Nathalie, qui semble si sérieuse, si cartésienne, est amatrice de jeux vidéo en ligne. Et pas Candy Crush, là… Call of Duty.

Entraide, esprit d’équipe et sentiment d’appartenance : voilà ce qu’on gagne à prendre une pause avec ses collègues.

Résoudre des problèmes


Eh oui ! On parle parfois boulot pendant la pause. Dans un environnement plus informel, il est souvent plus facile d’échanger et de confronter les points de vue. Il n’y a rien de mieux qu’un brainstorming improvisé. Bien souvent, les idées fusent et les problèmes se résolvent, comme par magie, devant la machine à café !

Bien sûr, si la pause-café sert à colporter des ragots ou à se plaindre jour après jour des « maudits boss », elle perd tout son sens. Quoi qu’il en soit, les avantages surpassent largement les inconvénients. Et si certains employés exagèrent sur la durée des pauses ? Eh bien, il suffit de les ramener gentiment à l’ordre. C’est aussi simple que ça.

En terminant, je vous laisse sur un sketch de la célèbre émission Caméra café qui a fait fureur au début des années 2000. De beaux souvenirs!

Myriam Bérubé