· Main d’œuvre

Travailler en tourisme cet été : des emplois saisonniers payants

L’été arrive à grands pas et on pense déjà soleil et vacances. Pour plusieurs cependant, cela ne signifie pas farniente, bien au contraire, car c’est le moment d’amasser un maximum d’argent en un minimum de temps. Mais encore faut-il avoir un emploi saisonnier payant. Quels sont-ils ? Voici quelques pistes.

L’été, nombre d’entreprises ont besoin de personnel supplémentaire et sont prêtes à payer pour ça. L’industrie touristique est celle qui embauche le plus de personnel saisonnier.

Il est conseillé d’entamer vos démarches dès que possible pour ne pas réduire l’éventail de possibilités, car les entreprises déclenchent leur processus de recrutement tôt dans l’année.

Pour ceux qui ont du bagou et qui aiment travailler sous pression, la restauration embauche chaque été pour faire face à l’arrivée des nombreux touristes. Vous gagnerez davantage si vous êtes côté salle, car même si le salaire de base est plus bas pour les serveurs, les pourboires peuvent très vite changer la donne. À vous donc de choisir les restaurants situés dans les zones les plus achalandées.

Préposés aux chambres, préposés à l’accueil, valets... Dans le secteur de l’hôtellerie, si vous êtes à l’aise avec les horaires atypiques, de nombreux établissements souhaitent renforcer leurs équipes avec des employés saisonniers. Le bilinguisme et une expérience pertinente peuvent être exigés, selon les postes.

Les municipalités offrent aussi des emplois que ce soit en plein air ou dans les bureaux (sauveteurs, animateurs, aides-animateurs ou encore agent de bureau).

Certains emplois nécessitent cependant des études universitaires ou des diplômes spécifiques.

Pour ceux qui parlent plusieurs langues, qui connaissent bien leur région ou ont une spécialisation en art ou autre, pensez aux emplois de guide touristique, guide de musée

En savoir plus | journaldemontreal.com